RRR summum d’un kitsch ambitieux et assumé.
S. S. Rajamouli sur Amazon Cinéma indien sur Amazon

RRR summum d’un kitsch ambitieux et assumé.

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

La nouvelle super, hyper, méga production du cinéma indien, réalisée par S.S. Rajamouli, sortie le 25 mars 2022 en France dans un quasi-anonymat, nous donne l’occasion de questionner notre rapport à cette production culturelle de masse si particulière.

Un statut particulier

Tout a été dit, ou presque, sur les liens étroits qui unissent le cinéma et la politique ; notamment aux États-Unis.

En Inde, les attaches sont encore plus prégnantes, empruntant au nationalisme, au patriotisme ou au régionalisme.

Cette relation est renforcée par la Guru Shishya Parampara ; une tradition dominante de la culture et religion indienne qui encadre la relation enseignant/disciple.

La connaissance est ainsi transmise du gourou au shishya à travers le lien spirituel, intellectuel et émotionnel existant entre eux, exigeant du shishya une obéissance et un dévouement total au gourou.

Cette petite digression nous permet notamment de comprendre le statut exceptionnel des stars de cinéma en Inde.

Un blockbuster indien

RRR (pour Roudram Ranam Rudhiram, Rise Roar Revolt en anglais, ou se soulever, rugir et se révolter) est le film le plus cher de l’histoire du cinéma indien avec un budget de près de 70 millions de dollars, une durée d’un peu plus de 3 heures, le record d’entrées pour un premier jour et la 3e place du box-office américain.

L’action se déroule en 1920 dans un pays en proie au colonialisme anglais, où Bheem et Ram, deux jeunes Indiens que tout oppose finissent par s’unir pour combattre l’occupant.

Monumental, titanesque, démesuré, délirant, les mots manquent pour décrire ce blockbuster dont l’objectif affiché est de : « rendre sa gloire au cinéma indien ».

Un divertissement populaire

Assister à l’avant-première du film est également une expérience hors du commun : des spectateurs à majorité d’origine indienne, des acteurs acclamés dès leur apparition à l’écran, des réactions démonstratives face aux actions marquantes du film, des spectateurs debout entamant un pas de danse au moment du seul numéro musical de la projection : une véritable atmosphère de stade de football.

Manichéen, frisant souvent l’absurde, RRR reste un divertissement redoutablement efficace ; miroir d’une nation qui cherche sa place dans ce monde.

Hakim Aoudia.

Notre note
rrr S.S. Rajamouli photo film S.S. Rajamouli rrr photo film S.S. Rajamouli photo portrait couleur face S.S. Rajamouli rrr photo film trailer S.S. Rajamouli rrr photo film trailer S.S. Rajamouli rrr photo film tigre

RRR Official Trailer (Hindi) India’s Biggest Action Drama

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
Contribuez à CulturAdvisor Nous écrire
CulturAdvisor