Alan Turing aurait eu 110 ans.
Alan Turing sur Amazon Sélection autour de l'intelligence artificielle sur Amazon Sélection autour de l'homosexualité sur Amazon

Alan Turing aurait eu 110 ans.

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Ce génie des mathématiques et de la cryptologie, héros méconnu de la seconde guerre mondiale, précurseur de l’informatique et de l’intelligence artificielle, fut persécuté à cause de son homosexualité.

Loin de ses parents

Alan Mathison Turing naquit à Londres, le 23 juin 1912.

Très vite, sa mère Ethel rejoint son père Julius, fonctionnaire de l’administration coloniale en Inde.

Alan reste en Angleterre, placé en pension chez les Wards, où il manquera d’affection et subira l’autoritarisme d’un colonel à la retraite.

À contre-courant

Ses parents reviennent en Angleterre en 1926, et à l’âge de 14 ans, il intègre la très stricte Sherborne School, ainsi que son internat.

Il y fait une rencontre déterminante en la personne de Christopher Morcom, passionné de sciences et de mathématiques et cette relation, sans doute platonique, lui fait prendre conscience de son homosexualité.

Son ami décèdera d’une tuberculose bovine à l’âge de 19 ans, le marquant à jamais.

À l’école, il est jugé comme un élève médiocre, préférant les sciences aux disciplines classiques, mises en valeur par la société victorienne.

Machine de Turing

Dès le début des années 1930, il est admis au King’s College de l’université de Cambridge, en mathématiques pures.

En 1935, il y obtient une bourse de thèse, grâce à sa démonstration du théorème central limite.

Dans un article de 1936, il résout le problème dit de la décision, formulé par David Hilbert en 1928. Il montre que ce qui est calculable peut être décomposé en un nombre fini d’étapes pouvant chacune être réalisée par une machine, et cette fameuse machine de Turing, qui n’est alors qu’une idée sur le papier, n’est autre que l’ancêtre de l’ordinateur.

Il n’a que 24 ans et rejoint déjà la prestigieuse université de Princeton, aux États-Unis, où il prépare un doctorat de logique mathématique.

Au service de l’Angleterre

L’avènement d’un conflit mondial se précisant de plus en plus, il décide de rentrer à Cambridge en 1939.

Il est très vite recruté par la Government Code and Cypher School, responsable de l’interception et du déchiffrage des communications allemandes.

Dès 1942, il parvient, avec ses collègues, à briser le système de cryptage de la marine allemande (machine Enigma), réputé inviolable, contribuant à éviter l’invasion de l’Angleterre et sauver d’innombrables vies en écourtant le conflit de près de deux ans.

Après la guerre, il se consacre à la création de sa fameuse machine et rédige le projet de construction d’un prototype d’Automatic Computing Engine (ACE), qui entrera en service en 1950.

En parallèle et avec l’ambition de construire un équivalent du cerveau capable de penser, il pose les bases de l’intelligence artificielle.

Croquer la pomme

En 1952, il est condamné, ainsi que son amant, pour outrage aux bonnes mœurs et accepte l’alternative de la castration chimique, plutôt que la prison, l’homosexualité étant illégale au Royaume-Uni à l’époque (il se verra accorder une grâce royale en 2013, à titre posthume).

Le 8 juin 1954, Alan Turing est retrouvé par sa gouvernante mort dans son lit, avec une pomme croquée sur sa table de nuit. L’autopsie conclura à un empoisonnement au cyanure, sans que la thèse généralement retenue du suicide n’ait jamais été formellement prouvée.

Hakim Aoudia.

Notre note
affiche film the imitation game Benedict Cumberbatch alan turing alan turing portrait photo noir et blanc 1930 alan turing portrait photo noir et blanc portrait photo noir et blanc alan turing alan turing machine enigma decryptage portrait photo noir et blanc alan turing enfant

Alan Turing, le hacker

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
Contribuez à CulturAdvisor Nous écrire
CulturAdvisor