Abbaye de Cluny : chef-d’œuvre de l’architecture médiévale romane.
Billetterie Abbaye de Cluny Abbaye de Cluny & Musée : entrée rapide Abbaye de Cluny sur Amazon Abbaye sur Amazon Cluny sur Amazon

Abbaye de Cluny : chef-d’œuvre de l’architecture médiévale romane.

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Figure de proue de la chrétienté au Moyen Âge et plus grande église au monde pendant près de 4 siècles, l’abbaye bénédictine de Cluny continue de rayonner en Bourgogne, en France et dans toute l’Europe.

Une longue tradition monastique

Guillaume le Pieux, duc d’Aquitaine et Comte de Mâcon, fait don de ses terres de Cluny à l’abbé Bernon, le 11 septembre 910 (ou 909). Il se place alors dans le prolongement de la règle de saint Benoît. Cette abbaye est installée sous la protection du pape et dégagée, en partie, du pouvoir séculier. Il contribue ainsi à l’exceptionnelle floraison monastique qui dominera l’Europe du Moyen Âge.

Fondation

Bernon, premier abbé de Cluny s’y installe avec une douzaine de moines. Il entreprend d’y construire la première abbatiale, Cluny I, qui sera achevée en 927. À sa mort la même année, il aura au préalable désigné son successeur en la personne d’Odon.

Expansion

À la mort d’Odon en 942 ses successeurs démarrent l’agrandissement du domaine. Les principales caractéristiques de l’architecture romane commencent à y apparaitre. S’affirmant de plus en plus comme une puissance économique et politique, Cluny II est consacrée en 981, en même temps qu’elle acquiert des reliques de ses saints patrons : Pierre et Paul. C’est aussi la naissance du réseau clunisien, qui étendra son influence jusqu’à Rome.

Apogée

Le chantier de Cluny III commence autour de 1080, jusqu’en 1130. À ce moment, l’abbaye est complètement indépendante et devient la plus grande église du monde, jusqu’au XVIe siècle. Ses dimensions sont exceptionnelles : 187 m de longueur pour une largeur de 90 m au niveau du transept. De plus, le site ne se résume pas à son abbatiale, c’est un lieu de vie pour plus de 1 000 moines.

Déclin

À partir du XIIe siècle, Cluny s’affaiblit progressivement, notamment face à la montée de nouveaux ordres religieux : cisterciens, puis mendiants.

Des abbés illustres s’y succèdent, comme Richelieu ou Mazarin, mais le déclin progressif de la puissante abbaye est inéluctable.

Pendant la Révolution française, le lieu est pillé, puis méthodiquement détruit, pour finir par servir de carrière de pierres autour de 1810 (il ne reste aujourd’hui que près de 10 % de l’édifice initial).

Elle sera même touchée par un bombardement, le 11 août 1944.

De nos jours

L’abbaye fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques dès 1862, mais également une inscription comme site archéologique en 1941.

Dès 1926, l’architecte américain Kenneth John Conant entreprend des fouilles, afin de redécouvrir les plans initiaux de l’abbaye. Elles dureront plus de 25 ans et fourniront des bases solides aux recherches actuelles.

En 2017, un trésor composé de pièces et d’éléments d’or et d’argent est découvert.

Les bâtisses ouvertes à la visite aujourd’hui sont celles construites entre le XVIIe et XVIIIe siècle, avec le cloître et une partie de l’abbaye Cluny III.

Le Palais Jean Bourbon, converti en Musée d’Art et d’Archéologie, accueille quant à lui de régulières expositions.

Un lieu chargé d’histoire qui n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Rosa Tandjaoui.

Notre note
abbaye de cluny plan origine moyen age abbaye de cluny vue aerienne abbaye de cluny vue de face abbaye de cluny abbaye de cluny abbaye de cluny vue interieure cloitre voutes

Abbaye de Cluny

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
Contribuez à CulturAdvisor Nous écrire
CulturAdvisor