Découvrez les photographies de Judith Joy Ross au BAL !
Billetterie Exposition Lire Judith Joy Ross Apprendre la photographie Appareil photos

Découvrez les photographies de Judith Joy Ross au BAL !

Paris

Marion Leonetti - Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Judith Joy Ross, cette photographe américaine quasi méconnue en France est une spécialiste du portrait et de la chambre photographique. Elle s’expose au BAL à Paris du 16 mars au 18 septembre 2022.

Une autodidacte

Judith Joy Ross est née en 1946 dans la cité minière de Hazleton en Pennsylvanie. Elle effectue ses études au Moore College of Art and Design de Philadelphie. Par la suite, elle obtient une maîtrise en photographie à l’Illinois Institute of Technology de Chicago en 1970.

À la mort de son père en 1981, elle entame une œuvre photographique. Celle-ci est axée autour du portrait dans l’Eurana Park, à Weatherly en Pennsylvanie, près de la maison familiale : « Ça a été mon premier projet : photographier des enfants dans ce parc, l’endroit le plus paisible du monde. Parce que le monde des adultes n’était que douleur ».

Son style semble austère de prime abord : un premier plan dont la netteté contraste avec le flou du fond. Elle révèle néanmoins l’intimité des personnes qu’elle photographie : « Réaliser des photos était pour moi un moyen d’entrer dans la vie fascinante des gens ». Et d’ajouter : « Si je photographie de parfaits inconnus, je vois toujours d’abord en eux quelque chose d’incroyable ».

La reconnaissance

© Judith Joy Ross, avec la permission de la Galerie Thomas Zander, Cologne

Longtemps contrainte à faire des ménages pour subvenir à ses besoins, son travail est enfin reconnu à partir de 1985. C’est à ce moment, qu’elle obtient une bourse de la John Simon Guggenheim Memorial Foundation : « un jour, j’ai reçu une bourse importante. J’ai quitté mes ménages, du jour au lendemain, comme Cendrillon ! ».

Travaillant quasi exclusivement sur chambre photographique, elle privilégie la qualité sur la quantité. Il y a là une sorte d’éloge de la lenteur, de la simplicité et un rapport privilégié avec son modèle : « L’utilisation d’une chambre en bois au format 8×10 sur un trépied est un bon moyen de mettre le photographe et le photographié sur un pied d’égalité », avant de conclure : « Les gens voient cet appareil aussi fou que merveilleux et nous communiquons alors par l’enthousiasme. Nous prenons la photo ensemble. Moi, je suis émerveillée et eux se sentent adulés comme il se doit pendant quelques minutes, alors que nous ne nous reverrons probablement jamais ».

Une magnifique exposition à ne surtout pas manquer pour découvrir cette figure majeure du portrait photographique.

Rosa Tandjaoui.

Notre note
Portrait de Judith Joy Ross exposition au bal judith joy ross photographie de judith joy ross sonde l'âme realisation judith joy ross Judith Joy Ross photgraphie Judith Joy Ross

Judith Joy Ross – FR

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor