What’s Going On  : chef-d’œuvre de Marvin Gaye !
Vinyle Marvin Gaye Motown Tammi Terrell Platine

What’s Going On : chef-d’œuvre de Marvin Gaye !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Découvrez l’histoire de cet album mythique, en vinyle de préférence, qui faillit ne jamais voir le jour. Devenu culte depuis, What’s Going On représente un véritable tournant dans la carrière de Marvin Gaye.

Un contexte historique

Le 15 mai 1969, à Berkeley en Californie, une manifestation d’étudiants est réprimée dans le sang. Le gouverneur de l’État, un certain Ronald Reagan, déclare l’état d’urgence et fait appel à la Garde nationale. Cet évènement entre dans l’histoire sous le nom de jeudi sanglant. Plus d’une centaine de personnes sont gravement blessées par balles. James Rector, un étudiant de 25 ans, est même tué par une balle perdue.

Ce même jour, les Four Tops, l’un des groupes Motown les plus influents du moment, est en pleine tournée. Renaldo Obie Benson, l’un des membres fondateurs du groupe assiste aux évènements. C’est profondément choqué par cette répression sanglante qu’il crée What’s Going On, en compagnie du compositeur Al Cleveland. Lorsqu’il propose le morceau aux autres membres du groupe, la réponse est ferme et définitive : pas question d’enregistrer une chanson engagée.

Un virage à 180 degrés

Lorsque Renaldo Obie Benson propose la chanson à Marvin Gaye, ce dernier est à un moment charnière de sa carrière. Il tente de se remettre du succès monstre de I Heard It Through the Grapevine.

De plus, sa vie privée tumultueuse et le récent décès de Tammi Terrell l’ont plongé dans une profonde dépression. Il accepte néanmoins la proposition et décide de retravailler le morceau. Il modifie le texte et la mélodie. Enfin, Il y ajoute des éléments personnels, notamment inspirés de l’expérience de son frère Frankie, récemment revenu du Vietnam.

Un casting sur mesure

Les Funk Brothers – Crédit photo

Encouragé par le travail qu’il vient d’effectuer, il décide de s’atteler à l’enregistrement d’un album qu’il produit lui-même.

Il entre en studio le 1er juin 1970 avec un objectif clair : obtenir un son différent des productions Motown habituelles.

Il constitue un groupe sur mesure pour l’occasion. Le bassiste James Jamerson et le percussionniste Eddie Brown des Funk Brothers. Le saxophoniste Eli Fontaine, requin des studios de Detroit et le batteur de jazz Chet Forest. Marvin Gaye jouera du piano, des percussions et assurera les parties vocales au lieu d’engager des choristes. Pour finir, il fait appel à David Van De Pitte, dont les arrangements de cordes viennent donner une profondeur incomparable à l’ensemble.

Une grève des enregistrements

Marvin Gaye en studio – Crédit photo

Lorsque Marvin Gaye fait écouter What’s Going On à Berry Gordy, grand patron et fondateur du label Motown, la réponse est sans appel. Il le trouve trop engagé, pas assez commercial et trop orienté jazz. Il en dira même : « C’est le pire truc que j’ai entendu de ma vie. »

Sûr de son fait, Marvin Gaye menace de ne plus remettre les pieds en studio, tant que sa chanson n’aura pas été publiée.

Chacun campant sur ses positions, la situation reste bloquée pendant de nombreux mois.

Le 17 janvier 1971, Barney Ales vice-président de la Motown, prend la décision de publier la chanson en 45 tours.

Aucun des deux protagonistes n’est informé, mais face à l’immense succès du disque, les choses rentrent très vite dans l’ordre. Les ventes dépassent les 100 000 exemplaires en quelques jours. L’album deviendra même la plus grosse vente Motown, avec plus de 2,5 millions d’exemplaires.

Une œuvre intemporelle

La grande force de cet album, à l’époque de sa sortie, était qu’il traitait avec une grande acuité des grands sujets d’actualité du moment.

Aujourd’hui, plus de 50 ans plus tard, on le réécoute avec le même intérêt.

What’s Going On traite de l’absurdité de la guerre, Flyin’ High (in The Friendly Sky) de la toxicomanie, Mercy Mercy Me (The Ecology) de l’environnement et Inner City Blues (Make Me Wanna Holler) des brutalités policières. Décidément, notre monde n’a pas beaucoup changé !

Défenseur du vinyle

Marvin Gaye – What’s Going On vinyle – Crédit photo

Comme toujours, je vous conseille d’écouter la musique en vinyle.

Bien plus qu’un simple objet, il séduit de plus en plus, néophytes et passionnées, par la qualité de ses pochettes, sa fidélité sonore et la richesse du son.

Support privilégié pour apprécier cette qualité de son si particulière, celui-ci nécessite de s’équiper en conséquence.

J’ai choisi pour vous avec le souci du meilleur rapport qualité prix, le système stéréo complet ULTIMA 40 Kombo de Teufel.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne écoute ! 

Hakim Aoudia.

Notre note
marvin gaye whats going on marvin gaye berry gordy motown groupe manifestations jeudi sanglant berkeley 1969 marvin gaye album whats going on dos marvin gaye whats going on album pochette face

Marvin Gaye « What’s Going On / What’s Happening Brother »

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
Contribuez à CulturAdvisor Nous écrire
CulturAdvisor