Du rock en BD !
Led Zeppelin Sex Pistols Yma Sumac Moondog The Beatles

Du rock en BD !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Le rock et la BD partagent de nombreux points communs, notamment leur mauvaise réputation de départ. Depuis, ces deux arts n’ont cessé de s’influencer, comme le montre cette sélection que nous avons concoctée pour vous.

Les sauvages animaux de Stephen Desberg et Johan De Moor, aux éditions Casterman

Cette BD anthropomorphique raconte le parcours de Peter Grant manager du mythiques groupe de rock Led Zeppelin.

Ce colosse de 1,96 m pour 130 kg enchaine les petits boulots : photographe, machiniste, videur, lutteur, doubleur, acteur, cascadeur ; notamment dans Les Canons de Navarone et quelques épisodes de la série télévisée Le Saint.

Dès le début des années 1960, il devient directeur de tournée pour Bo Diddley, The Everly Brothers, Brian Hyland, Chuck Berry, Eddie Cochran, Gene Vincent et The Animals.

Planche des Sauvages animaux de Stephen Desberg et Johan De Moor. Copyright éditions Flammarion.

Manager des Led Zeppelin

Vers la fin de 1966, il commence à travailler avec les Yardbirds, puis enchaine avec Led Zeppelin vers la fin 1968.

Ainsi, il développe une nouvelle forme de management ; favorisant la production d’albums plutôt que de singles et les concerts plutôt que les apparitions à la télévision.

De plus, il instaure une relation de confiance avec le groupe et s’attache, en priorité, à défendre ses intérêts financiers.

La grande force de cette BD purement rock réside dans le choix judicieux des animaux représentant chaque personnage : Peter Grant en ours, John Bonnam sous les traits d’un zèbre, le bassiste John Paul Jones en puma et les deux leaders du groupe Jimmy Page et Robert Plant, respectivement en loup et en lion.

Une grande réussite, tant au niveau du graphisme que de la narration.

L’Art du désastre de Lionel Chouin, Marie Eynard et Emmanuel Leduc, aux éditions Futuropolis

Cette BD raconte le parcours de Malcolm McLaren, homme d’affaires, producteur de disques, agent artistique et créateur de mode né en 1946 à Londres.

Il poursuit des études d’arts appliqués dans les années 1960 et se passionne très tôt pour le rock.

Proche des théories de Guy Debord, il intègrera le King Mob ; un mouvement situationniste radical londonien.

Au début des années 1970, il crée avec sa compagne Vivienne Westwood, la boutique de vêtements SEX située sur Kings Road.

Planche de L’Art du désastre de Lionel Chouin, Marie Eynard et Emmanuel Leduc. Copyright éditions Futuropolis.

Toujours un temps d’avance

Dès 1975, il relance la carrière des New York Dolls, en les habillant d’uniformes en cuir rouge frappé d’une faucille et d’un marteau. La même année, il repère dans sa boutique les futurs membres des Sex Pistols ; qu’il monte de toutes pièces. Le lancement et la promotion du groupe, dans la plus pure tradition punk, ne sont qu’enchainements de provocations savamment orchestrées.

Après la séparation des Sex Pistols en 1978, il se lancera dans une carrière solo ; devançant l’avènement du Hip-hop et du sampling.

Une superbe BD, dont le graphisme vigoureux et les couleurs éclatantes collent parfaitement à l’univers punk et rock.

Underground – Grandes Prêtresses du Son et Rockers Maudits de Arnaud Le Gouëfflec et Nicolas Moog, aux éditions Glénat

Voici des femmes et des hommes peu ou pas connus du grand public, mais qui gagneraient à l’être. En effet, ces artistes hors normes ont, chacun.e à leur manière, bouleversés l’histoire de la musique.

Planche de Underground – Grandes Prêtresses du Son et Rockers Maudits de Arnaud Le Gouëfflec et Nicolas Moog. Copyright éditions Glénat

Cette BD, véritable bible illustrée de la scène musicale underground et rock, compte une cinquantaine de récits biographiques, dont :

  • L’auteur-compositeur et dessinateur américain Daniel Johnston, véritable objet de culte dans le milieu du rock alternatif, qui s’est battu toute sa vie contre un syndrome maniaco-dépressif,
  • La chanteuse péruvienne Yma Sumac, que l’on surnommait la Reine de l’Exotica, ou la diva aux quatre octaves, à cause de ses capacités vocales hors du commun,
  • Louis Thomas Hardin, dit Moondog. Un compositeur et musicien américain, aveugle, sans-abri et constamment habillé en Viking, qui devint l’une des figures centrales de l’avant-garde à New York, admiré par Charlie Parker, Steve Reich ou Janis Joplin.

Retour à Liverpool de Hervé Bourhis et Julien Solé, aux éditions Futuropolis

Planche de Retour à Liverpool de Hervé Bourhis et Julien Solé. Copyright éditions Futuropolis.

Pour cette magnifique BD, nul besoin de longs discours. Il s’agit d’une uchronie, dont des millions d’entre nous ont probablement rêvé !

Les auteurs imaginent les Beatles, ce mythique groupe de rock des années 1960, se reformant dix ans après leur séparation.

Une aventure menée tambour battant, avec humour et dérision.

En espérant que ces pages vous donnent envie de réécouter toute cette musique, bonnes lectures et bonnes écoutes à tous !

Rosa Tandjaoui.

Notre note
futuropolis bande dessinee les sauvages animaux bd bande dessinee casterman les sauvages animaux bd bande dessinee casterman Underground Grandes Prêtresses du Son et Rockers Maudits de Arnaud Le Gouëfflec et Nicolas Moog aux éditions Glénat bd bande dessinee retour a liverpool bd bande dessinee lart du desastre bd bande dessinee futuropolis

Retour à Liverpool

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor