Anne Rice, reine du roman de vampires !
Anne Rice Vampire Stephenie Meyer Charlaine Harris Nouvelle-Orléans

Anne Rice, reine du roman de vampires !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

La romancière Anne Rice a profondément renouvelé le roman de vampires et ouvert la voie à Twilight et True Blood… Elle est morte le 11 décembre 2021, en Californie, des suites d’une attaque cérébrale, à l’âge de 80 ans.

La Louisiane comme terreau culturel

Howard Allen Frances O’Brien, dite Anne Rice, naît le 4 octobre 1941 à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Elle y passe la plus grande partie de sa vie, et y fait se dérouler la majorité de ses romans ; largement inspirés de la culture, des croyances et légendes vaudou.

Célébration d’Halloween à la Nouvelle-Orléans dans les années 1940. Copyright The National WWII Museum.

Un avantage peu commun

À propos de son prénom Howard, peu habituel pour une femme, elle déclare : « Mon nom de naissance est Howard Allen parce qu’apparemment, ma mère pensait que c’était une bonne idée. Mon père s’appelait Howard, et elle voulait m’appeler comme lui, croyant que c’était une chose très intéressante à faire. Elle était un peu bohémienne, un peu cinglée, un peu géniale, et une sacrée professeure. Et elle avait dans l’idée qu’appeler une femme Howard lui donnerait, dans ce monde, un avantage peu commun. »

Elle décide de changer de prénom lors de son premier jour d’école, quand une religieuse, Sœur Hyacinthe, le lui demande. Elle répond Anne et sa mère ne la corrigeant pas, se fait désormais appeler ainsi. La chose sera officialisée vers 1947.

Une inspiration

À l’origine de la passion d’Anne Rice pour les vampires, il y a un film de 1936 : La fille de Dracula, de Lambert Hillyer.

En effet, elle est profondément troublée par une scène de séduction d’une jeune femme par un vampire : « C’était magique, incroyable. Il y avait tout là-dedans : le désir, le refus, la peur de s’accepter… Plus tard, je me suis demandé ce que ce vampire pouvait avoir à dire sur la vie et la mort. »

Un drame personnel

Ses débuts en littérature sont intimement liés à un drame personnel : la mort de sa fille Michèle d’une leucémie à l’âge de 5 ans.

Anne Rice à l’époque où elle entreprend l’écriture d’Entretien avec un vampire. © Getty Images.

Ainsi, Entretien avec un vampire parait en 1976. Il marquera à la fois ses débuts dans l’écriture, et une catharsis pour tenter de dépasser cet immense désespoir : « Bien sûr, il y a là un lien très profond. Mais je n’en étais absolument pas consciente. Quand on m’en parlait, je protestais. Il m’a fallu des années pour l’admettre. »

Révolutionner le roman de vampires

Dès lors, elle refaçonne le mythe du vampire en l’humanisant. De plus, elle enrichit ses personnages de cette touche particulière de romantisme et de sensualité : « Je pensais que, pour un vampire, ce devait être délicieux, voire érotique, de prendre la personnalité d’un autre et de le transformer. Le sang, c’est la vie. Dans la Bible, cette idée est là. Dieu donne la loi et demande des sacrifices, les règles alimentaires juives parlent du sang… »

De nombreuses adaptations

Anne Rice publiera treize volumes de ses Chroniques de vampires, de 1976 à 2018.

Entretien avec un vampire est adapté au cinéma en 1994 par Neil Jordan, avec les stars montantes su moment : Brad Pitt, Tom Cruise, Antonio Banderas, et une Kirsten Dunst débutante, à peine âgée de 12 ans à l’époque.

Elle écrira des dizaines d’ouvrages teintés de fantastique, d’érotisme, de superstition et de religion.

La reine des damnés, autre de ses romans, sera également adaptée au cinéma en 2002 par Michael Rymer.

Plus récemment, La saga des sorcières, autre série littéraire à succès, est adaptée en série télévisée, dont la diffusion est prévue pour début 2023.

Une source d’inspiration

Anne Rice a indéniablement inspirée toute une génération d’auteures, mais ne se départit jamais de son éternelle humilité : « Je ne sais pas si on peut parler d’héritage. C’est bien que plusieurs personnes explorent en même temps une même idée. J’ai aimé True blood et les films Twilight. J’admire ce qu’ont fait leurs auteurs. Twilight est si populaire : on n’explique pas par des recettes ce succès, et Stephenie Meyer a rendu des tas de gens heureux avec cette histoire d’amour. C’est la même chose avec Charlaine Harris et les livres de la série Sookie qui ont inspiré la série True blood : c’est souvent très satirique et très drôle. Je ne me sens pas en compétition avec eux. Il y a de la place pour tous, et autant se battre avec soi-même qu’avec les autres. »

Une écrivaine engagée

Croyante et extrêmement marquée par son éducation catholique, elle rompra avec l’Église en 2010, déclarant : « Au nom du Christ, je refuse d’être anti-gay. Je refuse d’être antiféministe. Je refuse d’être contre la contraception. Je refuse d’être antidémocrate. Je refuse d’être anti-science. Je refuse d’être anti-vie. Au nom du Christ, j’arrête le christianisme et d’être chrétienne. Amen. »

Elle décède le 11 décembre 2021, en Californie, des suites d’une attaque cérébrale, à l’âge de 80 ans.

Hakim Aoudia.

Notre note
filmotv
TickeTac
anne rice entretien avec un vampire couverture livre roman pocket poche anne rice la reine des damnes roman couverture livre pocket poche portrait couleur portrait avec tete de mort film entretien avec un vampire adaptation roman anne rice

Anne Rice – Le métier d’auteur

Jet Tours

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor