Rien À Perdre (RAP de meufs) : Eesah yasuke !
Concerts Écouter Rap féminin Rap Yasuke

Rien À Perdre (RAP de meufs) : Eesah yasuke !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

« T’aimes le rap et t’es féministe ? » Loin du désir de parler encore des rappeurs et de leurs pratiques parfois encore sexistes et misogynes, nous tâcherons ici de mettre en lumière des rappeuses, qui s’imposent, qui explosent, et se font une place sans attendre qu’on la leur donne. Aujourd’hui, découvrons le rap d’Eesah Yasuke !

Un poing levé au milieu des notes de musique

Eesah Yasuke est une rappeuse qui commence à se faire très largement connaître du grand public. Avec 2,49 k d’abonné-es sur sa chaîne YouTube, elle comptabilise déjà de nombreuses vues sur ses clips.

À la fois autrice, compositrice et interprète, elle est une artiste plurielle, et se démarque par une technicité qui n’a rien à envier à de grands noms du rap, et avec une rage de vivre brutalement communicative.

Un besoin de transmettre

Placée très jeune en foyer, Eesah Yasuke en retire beaucoup d’enseignements. Si elle se montre reconnaissante à l’égard de celles.eux qui l’ont aidée à cette époque, et de ce qu’elle a appris, apprendre à se gérer seule, à gérer un logement, un cadre de vie, elle n’oublie pas toutefois la stigmatisation induite par cette situation, et la honte qu’elle a pu ressentir face au regard des autres.

Ce contexte dans lequel elle grandit la conduit à poser un regard critique sur la société et son fonctionnement, tout en lui conférant un désir d’aider les personnes qui, comme elle, connaissent la difficulté, la solitude, l’abandon des autres ou du système social dans son ensemble.

Un parcours d’éducatrice qui mène à la musique

Entamant d’abord un parcours d’éducatrice spécialisée, elle n’exercera pas ce métier. Ainsi, elle chante depuis toute petite : la musique et l’écriture prenant de plus en plus de place dans sa vie au fil du temps.

C’est lorsqu’elle signe chez Banzaï Lab, label bordelais, qu’elle se lance totalement dans la création musicale. Ses textes, inspirés de sa vie et de ses réflexions, sont riches en thèmes et en vocabulaire. En effet, la rappeuse a une technicité vocale impressionnante, et un débit qu’elle laisse s’échapper dans un rythme prenant, ajoutant encore à la puissance de ses textes.

Le dessin d’une carrière qui s’affranchit des codes

Effectivement, on sent dans le rap d’Eesah Yasuke, sur les créations écrites comme visuelles, une construction avec énormément d’images, de descriptions et de métaphores. Ce sont des assemblages presque photographiques, qui donnent la sensation duale d’une esthétique envoûtante bien ancrée dans le réel. De plus, les rythmes répétitifs, lourds, mêlés de mélodie augmentent cette sensation.

La question de la lutte sociale, et la rage que ce contexte de tentative de prise de pouvoir confère se retrouvent très souvent dans les textes de la rappeuse, qui se sert de ses créations pour diffuser ses opinions, comme elle l’écrit dans Mon ciel (septembre 2021) : ”La rage fait trembler ma glotte […]” ; comme si c’était la rage qui la conduisait à rapper.

Plus récemment, en mars 2022, elle sort Xtrem : instrumentale brutale, battements calibrés qui rappellent des pas coordonnés, Eesah Yasuke se dresse contre l’extrême, dont les traits se dessinent dans le clip dédié.

Créativité et prises de position

Ce battement sourd rappelle la foule qui se déplace, le cortège de la manifestation qui s’élance. Il est décrit rapidement après le début du son : ”Plein de projets pour moi et mes semblables // Dans la manif’ on fait plus que les cent pas […] Calée dans l’cortège avec tous les sans-pap”’.

Un texte qui s’inscrit dans les causes antiracistes, antiautoritarismes, questionnant un système de domination oppressif qui ne protège pas certaines strates de la population.

Ainsi, la référence de la phrase suivante, lancée en polyphonie, ne laisse pas de doutes sur ses prises de position. Le slogan ”Pas de justice, pas de paix” est en effet popularisé par Assa Traoré, qui lutte depuis 2016 pour faire reconnaître le meurtre de son frère Adama par des gendarmes suite à une interpellation. Un combat clivant qui ne trouve toujours pas d’aboutissement, et dont l’évocation indique un parti pris fort et assumé.

Des textes intimistes et un dévoilement de soi

Dans son rap, Eesah Yasuke travaille aussi des textes plus intimes et des instrumentales mélodiques plus lentes, mais pas moins profondes. On peut écouter 5ème roue (juin 2021), un titre dans lequel elle évoque, toujours sous forme d’images, ses sentiments et ses émotions : ”J’étais la 5ème roue du carrosse, // est-ce que t’as déjà vu un char à cinq roues ? […] Le cœur en saigne vu qu’il est carencé […]’‘.

Mais c’est également des éléments de sa vie, qui la façonnent et la définissent, parfois malgré elle, parfois en lui donnant une force inspirante, qu’elle parsème, comme des bribes : ”Partie des bas-fonds j’finirai pas alitée […] C’est dur de voir sa daronne en HP […]”.

Une artiste à écouter et réécouter !

La conviction avec laquelle s’exprime Eesah Yasuke rend sa rage fédératrice et communicative. Par ailleurs, elle dépeint un parcours de vie ancré dans le réel, qui appelle à la réflexion et à la mobilisation des émotions, tout en invitant à l’identification de l’auditeur-rice.

Textuellement, mais aussi visuellement, les recherches de la rappeuse laissent à imaginer une carrière prometteuse.

Durant l’été 2022, elle est invitée sur le Demi-Festival, organisé par le rappeur Demi Portion, et au sein duquel sa performance sera saluée.

Ces derniers mois, les créations pleuvent : Fuck1RSA puis NGR, de nombreux titres qui laissent présager une carrière qui s’annonce pleine de musique et de lutte.

Des créations riches de sens et de niveaux de lecture, qui nous donnent envie de streamer et de découvrir la suite des créations d’Eesah Yasuke !

Juliette Héraud.

Complément de la rédaction

Sachez qu’Eesah Yasuke choisit son nom de scène, Yasuke, en référence à un esclave africain devenu, en plein Japon féodal du XVIe siècle, le premier samouraï noir.

Il combattra pour le compte d’Oda Nobunaga, un puissant daimyo.

La rédaction.

Notre note
Eesah Yasuke rap rappeuse musique femme feminin Eesah Yasuke rap rappeuse musique femme feminin Eesah Yasuke rap rappeuse musique femme feminin Eesah Yasuke rap rappeuse musique femme feminin Eesah Yasuke rap rappeuse musique femme feminin Eesah Yasuke rap rappeuse musique femme feminin

Eesah Yasuke – Dans le Club – @arteconcert

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
Contribuez à CulturAdvisor Nous écrire
CulturAdvisor