Château de Montsoreau, lieu d’art et d’histoire !
Billetterie Réserver hôtel Montsoreau Châteaux de la Loire Art conceptuel

Château de Montsoreau, lieu d’art et d’histoire !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Seul château construit dans le lit de la Loire, Montsoreau occupe un site remarquable et participe par son aspect résidentiel à la transition qui s’opère au XVe siècle, entre le château fort et la demeure d’agrément. Situé entre Angers et Tours, il accueille aujourd’hui un musée d’art contemporain, qui dispose du plus important fonds mondial d’œuvres du mouvement Art & Language.

Les origines

La présence du dolmen de la Pierrelée est une preuve, s’il en est, de l’occupation du site de Montsoreau depuis le Néolithique.

À la fin du Xe siècle, cette petite butte naturelle, de par sa position à l’aplomb de la Loire et sa confluence avec la Vienne, devient l’enjeu des luttes de territoires qui opposent les comtés d’Anjou et de Blois.

Ainsi, dès 990, Eudes Ier de Blois fait fortifier cette position, avant qu’elle ne soit récupérée par Foulques III d’Anjou, dit Foulques Nerra, qui dès 996 la confie à l’un de ses proches : Guillaume.

Voilà comment naît la seigneurie de Montsoreau, qui dès le milieu du XIe siècle se consolide par l’édification de l’un des plus imposants châteaux forts d’Anjou.

Un premier château fort

Dans un deuxième temps, le château de Montsoreau fait les frais de la rivalité entre le roi d’Angleterre et le roi de France. Notamment au XIIe siècle, où il ne cesse de passer entre les mains d’Henri II Plantagenêt et de son frère et rival Geoffroy d’Anjou.

Ainsi, avec l’extinction de la dynastie des Montsoreau, la seigneurie devient la propriété de la famille de Savary de Montbazon, puis des Craon et des Chabot.

Le château des Chambes

Jean II de Chambes est le plus proche conseiller des rois Charles VII et Louis XI. Il occupe également les fonctions d’ambassadeur de France à Venise, Rome, Gênes, Mantoue, et en Turquie. Celui-ci épouse Jeanne Chabot en 1445, et rachète, à son beau-frère Louis Chabot, la seigneurie de Montsoreau en 1450.

Dès lors, il entreprend de construire le tout premier château d’agrément du Val de Loire et le premier château Renaissance de France.

La première partie, composée du corps principal et des deux grosses tours de plan quadrangulaire qui l’encadrent, est achevée en 1455. Les parties hautes, les ailes en retour d’équerre et l’ajout d’une chapelle nord à l’église castrale déjà existante, sont, quant à elles, livrées vers 1462.

Son style flamboyant, ses larges baies, ses 45 fenêtres à croisées et ses 25 cheminées, attestent du passage à une époque où l’attention portée au confort prime.

Le château de Montsoreau Musée d’Art Contemporain. Crédit photo Gallica.bnf.fr.

Un lieu de passage pour de nombreuses reines et rois

De nombreux personnages illustres vont marquer l’histoire du château de Montsoreau de leur passage :

Un lieu d’inspiration pour les artistes

De par son architecture avant-gardiste et sa position surplombant la Loire, le château de Montsoreau inspira de tous temps les artistes :

  • Dans son roman Pantagruel, publié en 1532, François Rabelais le fait offrir par Gargantua à Ithybole, l’un de ses capitaines vainqueurs du roi Picrochole.
  • Lors de son voyage en Val de Loire en 1832, William Turner peint une aquarelle représentant une vue de la confluence entre la Loire et la Vienne. Au loin, on y aperçoit le Château de Montsoreau.
William Turner : Vue de la vallée de la Loire à Montsoreau (1826). Crédit photo Ashmolean Museum Oxford. On aperçoit au loin le château de Montsoreau Musée d’Art Contemporain.
  • En 1846, Alexandre Dumas publie La Dame de Monsoreau, qui fait suite à La Reine Margot.
  • En 1847, lors d’un voyage en Val de Loire, Gustave Flaubert publie à son retour un carnet de voyage intitulé : Par les champs et par les grèves.
  • Vers 1897, Auguste Rodin, fasciné par l’architecture du Château, dessine une vue de la façade nord de la bâtisse.

Un lent déclin

À partir du XVIIème siècle, le château de Montsoreau décline. Ainsi, son propriétaire, René de Chambes, est condamné à mort pour faux-monnayage et trafic de sel. Dès 1634, il s’exile en Angleterre, pour y mourir en 1649.

Après la Révolution française, le château passe de main en main, cumulant près de 19 propriétaires différents. À la fin du XIXème siècle, il est dans un état de délabrement avancé.

À l’ère moderne

Le château de Montsoreau est classé monument historique en 1862. Le département du Maine-et-Loire l’acquiert dès 1910 et entreprend de grandes campagnes de restauration en 1923 et en 1997.

En 2016, il devient également un musée d’art contemporain, qui expose la collection Philippe Méaille sur les deux premiers niveaux du château. Cette dernière dispose du plus important fonds mondial d’œuvres du mouvement Art & Language, à l’origine de l’art conceptuel.

Salle d’exposition du château de Montsoreau Musée d’Art Contemporain.

À visiter en famille

Le Château de Montsoreau-Musée d’Art Contemporain propose de nombreux ateliers famille, animés par un médiateur du musée, adaptés aux enfants à partir de 7 ans, d’une durée d’une heure, tous les mercredis et les samedis à 15h, sur réservations au 02 41 67 12 60 ou contact@chateau-montsoreau.com, pour un tarif unique de 8 € :

  • L’atelier graffiti aborde l’histoire du graffiti de l’Antiquité à nos jours, ses codes, ses règles et ses acteurs historiques (Bansky, Keith Haring…).
  • À la manière de Keith Haring, les enfants aborderont les notions de mouvement, de corps et d’espace.
  • À la manière de Yayoi Kusama, les pois, petits, gros, moyens, envahissent l’espace et deviennent matière à créer.
  • À la manière de Jackson Pollock, les enfants découvrent la technique de l’Action Painting, les enjeux de l’expression corporelle et la performance.
Atelier pour enfants du château de Montsoreau Musée d’Art Contemporain.

Un lieu magique à découvrir de toute urgence !

Rosa Tandjaoui.

Notre note

Étonnant Patrimoine : le château de Montsoreau

Commentaires

1
Dal

Très beau souvenir de la visite l’été 2018
Mais on était les seuls visiteurs dans ce sublime château
La France regorge de sites sublimes, il FAUT les découvrir

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
Contribuez à CulturAdvisor Nous écrire
CulturAdvisor