Christian Marclay au Centre Pompidou !
Centre Pompidou Christian Marclay The Beatles John Cage Andy Warhol

Christian Marclay au Centre Pompidou !

Paris

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Le Centre Pompidou expose jusqu’au 27 février 2023 le musicien, compositeur et artiste plasticien américano-suisse Christian Marclay. L’occasion de découvrir l’œuvre singulière, à mi-chemin entre le sonore et le visuel, de cet ardent défenseur du détournement.

Une esthétique punk

Christian Marclay naît en 1955 en Californie.

Après des études à Genève en Suisse, il finit par s’installer au États-Unis, attiré par la foisonnante scène culturelle new-yorkaise : « J’ai fait quatre ans d’internat à Lausanne dans un collège très strict, dirigé par des chanoines de l’ordre du Grand-Saint-Bernard, où j’étais complètement à l’écart de toute culture populaire. (…) Un week-end, un copain m’a fait écouter sur la super chaîne hi-fi de ses parents le White Album des Beatles. À la fin du disque, avec « Revolution 9 » et son collage sonore à la Stockhausen, j’ai vraiment eu un choc. Je devais avoir 14 ans. Donc j’ai été très tôt attiré par une musique inhabituelle. »

The Beatles – White Album – Revolution 9 (Remastered 2009) (Christian Marclay à Pompidou).

Un artiste expérimental

Artiste multidisciplinaire, il s’intéresse à la musique, la vidéo, réalise des installation et explore les liens étroits qui lient la culture populaire et l’art contemporain.

Christian Marclay : Conk, 2006 impression pigmentaire sur papier Arches 125.4 x 112.0 cm (Christian Marclay à Pompidou). Crédit photo Christian Marclay.

Empruntant à John Cage et Andy Warhol, c’est un véritable artiste multimédia : « Essayer de représenter le son, ou plus particulièrement la musique, par une image, c’est toujours une sorte d’échec, parce que le son est immatériel donc invisible, et parce que cette évocation par la vue exclura toujours l’ouïe. Mais les représentations silencieuses, une peinture ou une sculpture, leur mutisme me semble souvent souligner la nature intangible et éphémère du son. »

Christian Marclay a collaboré avec de nombreux artistes de la scène jazz et contemporaine, dont : John Zorn, DJ Spooky et Otomo Yoshihide.

Christian Marclay – More Encores (1989) Full Album (Christian Marclay à Pompidou).

Enfin, il crée des collages sonores, sortes de grandes partitions composées de bruits du quotidien, dont certaines seront données en concert, au Centre Pompidou.

Christian Marclay–Records 81 to 89 (1997) (Christian Marclay à Pompidou).

La preuve par l’exemple

Pour comprendre le travail de Christian Marclay, il suffit de voir l’une de ses œuvres les plus emblématiques : The Clock.

Cette installation vidéo créée en 2010 est un montage vidéo de 24h, constitué de milliers d’extraits de films et de séries télévisées montrant des horloges et des montres.

Ainsi, chaque minute de la vidéo correspond à une minute réelle et lorsqu’il est 10h30 dans la vidéo, il est également 10h30 à la montre du spectateur.

Christian Marclay’s The Clock (Christian Marclay à Pompidou).

The Clock a reçu le Lion d’or à la Biennale de Venise 2011.

Un ravissement sonore et visuel à ne surtout pas rater !

Rosa Tandjaoui.

Notre note

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor