Le château de Beauregard et sa galerie des Illustres !
Château de Beauregard Châteaux Châteaux de la Loire La Renaissance Histoire de France

Le château de Beauregard et sa galerie des Illustres !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Véritable trésor caché du Val de Loire, le château de Beauregard est célèbre pour sa galerie des Illustres unique en Europe. Édifié au XVIe siècle, à une dizaine de kilomètres au sud de Blois, il est idéalement placé entre Chambord, Chaumont et Cheverny.

Les origines

Le château de Beauregard est édifié à la lisière de la forêt de Russy, sur la commune de Cellettes dans le Loir-et-Cher, à une dizaine de kilomètres au sud de Blois, idéalement placé entre Chambord, Chaumont et Cheverny.

Son parc garde, encore aujourd’hui, les ruines d’une ancienne chapelle du XVe siècle. On y retrouve, gravée dans la pierre, la coquille symbole des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle et la devise des chevaliers catholiques de l’ordre équestre du Saint-Sépulcre lors de la première croisade : Deus le veult (Dieu le veut !).

Les ruines de la chapelle du XVe siècle dans le par du château de Beauregard et sa galerie des Illustres. Crédit photo toursetculture.com.

Un relais de chasse

Propriété de la famille Doulcet, la terre de Beauregard est érigée en seigneurie à la fin du XVe siècle, et un manoir y est construit.

Cependant, lorsqu’au début du XVIe siècle François Doulcet, maître de la Chambre aux Deniers du roi Louis XII, est démis de ses fonctions pour escroquerie, Beauregard réintègre le domaine royal.

Il devient un relais de chasse, régulièrement utilisé par François Ier, jusqu’à ce que ce dernier l’offre à son oncle René de Savoie, en 1521.

François Ier vers 1530, par Jean Clouet, huile sur toile, Paris, musée du Louvre (Le château de Beauregard et sa galerie des Illustres). crédit photo Wikipédia.

Un premier château

En 1545, Jean du Thier, qui deviendra secrétaire d’État chargé des finances du roi Henri II, l’acquiert. Ce dernier, grand humaniste et protecteur des arts (Joachim du Bellay et Pierre de Ronsard), ajoute un corps de logis de style Renaissance à la bâtisse existante et fait relier les deux bâtiments par une galerie centrale.

À partir de 1553, il confie au menuisier du roi, Francisque Scibec de Carpi, la décoration en boiseries d’un cabinet d’étude, ou studiolo : le Cabinet des Grelots. Il s’agit d’une pièce de travail entièrement coffrée de boiseries sculptées. Derrière les boiseries, des placards discrètement aménagés accueillent livres et documents, avec un plafond à caissons, à l’italienne, entièrement chevillé et des tableaux insérés dans les lambris.

Le Cabinet des Grelots du château de Beauregard et sa galerie des Illustres. Crédit photo Jacques Bouby.

Jean du Thier fait également aménager un jardin typique de la Renaissance, avec son parterre clos, composé de séries d’espaces individualisés, réunis par des allées bordées d’arbres fruitiers.

Un second château

Paul Ardier construit sa fortune comme financier du roi Henri III et prend possession du château de Beauregard en 1617.

Il entreprend des travaux qui modifient radicalement la structure du château. Ainsi, une nouvelle perspective conduit à une première cour, puis à une seconde autour de laquelle se déploient les bâtiments d’habitation. De plus, il abat le premier corps de logis, datant du XVe siècle, et en construit deux nouveaux, qu’il fait relier par la galerie au centre, entre ses deux pavillons en retour.

La galerie des Illustres

Enfin, Paul Ardier réalise son rêve d’historien. Il utilise la galerie principale du château de Beauregard pour constituer une galerie de portraits de personnages illustres, retraçant plus de trois siècles de l’Histoire de France.

Mesurant 26 mètres de long sur 6 mètres de large, cette galerie, dotée d’un remarquable plafond et d’un exceptionnel pavage de 5600 carreaux de faïence de Delft, présent une collection de portraits de personnages illustres depuis le règne de Philippe VI de Valois jusqu’à celui de Louis XIII (soit de 1328 à 1643).

Démarrée par Paul Ardier, trois générations de sa famille se relaieront, plus de 60 ans durant, pour la concevoir.

Galerie des Illustres du château de Beauregard. Crédit photo beauregard-loire.com.

Des visiteurs illustres

Le château de Beauregard reçoit de nombreux visiteurs illustres :

  • Lui préférant le château de Blois, Richelieu s’y réfugiera en 1626, en compagnie de ses mousquetaires.
  • Érigé en vicomté en 1654, le domaine de Beauregard reçoit une visite de Louis XIV accompagné de sa cousine la duchesse de Montpensier. Il semblerait qu’à cette occasion, le roi ait sélectionné certains orangers de Beauregard pour rejoindre les orangeries de Versailles.

De nos jours

Le château de Beauregard est classé monument historique en 1840, avant d’y être inscrit en 1993.

Il est racheté par Mme de Gosselin en 1925, dont les descendants occupent toujours le château.

À découvrir en famille

La façade du château de Beauregard et sa galerie des Illustres. Crédit photo beauregard-loire.com.

La visite du château du château de Beauregard convient parfaitement aux enfants à partir de 8 ans.

En effet, celle-ci peut tout à fait s’inscrire dans le prolongement des programmes de l’Éducation nationale :

  • La Renaissance fait partie du programme d’Histoire et géographie dès le CM1.
  • Le temps des rois fait également partie du programme d’Histoire et géographie du CM1.
  • L’art du portrait en France fait partie du programme d’Histoire des arts des classes de première.

Un lieu d’art et d’Histoire à découvrir de toute urgence.

Rosa Tandjaoui.

Notre note

Le château de Beauregard en Loir-et-Cher Val de Loire

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
Contribuez à CulturAdvisor Nous écrire
CulturAdvisor