Le château du Patys, demeure d’Hervé Bazin !

Le château du Patys, demeure d’Hervé Bazin !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Demeure familiale historique de la famille Bazin, le château du Patys est le cadre de l’intrigue du célèbre roman d’Hervé Bazin : Vipère au poing. Une maison-musée située au cœur de l’Anjou bleu, à une trentaine de minutes d’Angers et que l’on peut visiter de Pâques à la Toussaint.

Une demeure familiale historique

Le château du Patys est acquis par les Bazin au début du XIXe siècle. La famille est installée à Angers, mais y passe ses vacances, notamment d’été.

Cette demeure angevine fut édifiée au XVIe siècle à Marans, à quelques kilomètres au sud de la ville de Segré. Il s’agit d’une maison et d’une ferme attenante, qui sont transformées en demeure de plaisance au cours du XIXe siècle.

De style néo-médiéval, le corps de logis principal est encadré par deux pavillons ; rehaussés de deux tourelles. À l’intérieur, une vingtaine de pièces, dont le plafond du salon et les décorations de la chapelle sont l’œuvre du peintre Camille Robert.

La mère d’Hervé Bazin habite le château du Patys jusqu’à son décès en 1960.

Vue du château du Patys, demeure d’Hervé Bazin, carte postale ancienne. © Château du Patys.

Marqué par sa mère

Hervé Bazin naît à Angers le 17 avril 1911, dans une famille bourgeoise, bien-pensante et profondément catholique.

Il grandit au château du Patys et l’éducation stricte, ajoutée aux rapports déplorables qu’il entretient avec sa mère, le pousse à se révolter contre cette dernière.

Ainsi, il fugue à de nombreuses reprises et finit par rompre avec sa famille l’année de ses vingt ans. Dès lors, il part étudier à la faculté de lettres de la Sorbonne, pour finalement se consacrer à l’écriture.

Il débute par la poésie, mais c’est la parution de son premier roman, Vipère au poing, en 1948, qui lui apporte succès et notoriété.

D’autres romans suivent, dans lesquels il ne cesse d’exposer sa critique virulente et impitoyable de la société bourgeoise

Membre de l’Académie Goncourt en 1960, il en devient le président en 1973.

Il décède à Angers, le 19 février 1996, des suites d’une attaque cérébrale.

Hervé Bazin Interview 20 ans après, au château du Patys.

Associé à un seul livre

Auteur pourtant prolifique, Hervé Bazin est à jamais associé à son premier roman, Vipère au poing, qui fut l’une des meilleures ventes de l’après-guerre, avec plus de 5 millions d’exemplaires vendus.

Ce roman, très largement autobiographique, raconte l’enfance de Jean Rezeau, le narrateur, et celle de son frère Ferdinand, tous deux sous la coupe d’une mère autoritaire et cruelle, baptisée Folcoche (folle et cochonne).

Vipère au Poing est adapté à la télévision en 1971, avec Alice Sapritch dans le rôle-titre, puis en 2004 au cinéma, dans une réalisation de Philippe de Broca, avec Jacques Villeret et, dans le rôle de Folcoche, Catherine Frot.

Vipère au Poing de Philippe de Broca, avec Jacques Villeret et, dans le rôle de Folcoche, Catherine Frot (2004).

À visiter en famille

La visite du château du Patys convient parfaitement aux adolescent.e.s à partir de 14 ans.

De plus, celle-ci peut tout à fait s’inscrire dans le prolongement du programme de français de l’Éducation nationale. En effet, Vipère au poing est étudié au collège, en classe de 3e.

Le salon du château du Patys, demeure d’Hervé Bazin. © Château du Patys.

Un haut lieu de littérature et de patrimoine, à découvrir de Pâques à la Toussaint.

Rosa Tandjaoui.

Notre note

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor