array(0) { } bool(false) bool(false) Anatomie du génie de Jérôme Bloch - CulturAdvisor
Anatomie du génie de Jérôme Bloch
Acheter Joseph Haydn Wolfgang Amadeus Mozart Ludwig van Beethoven Génie de la musique

Anatomie du génie de Jérôme Bloch

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Tel est le titre de l’ouvrage publié par Jérôme Bloch, un orléanais d’adoption travaillant dans le milieu de la culture, où il est question d’approcher, rencontrer, tenter de comprendre trois grands compositeurs : Haydn, Mozart, Beethoven.

Par Anne-Cécile Chapuis

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Jérôme Bloch est un passionné

Il nous reçoit dans un café du cœur d’Orléans et, l’espace d’un moment, le décor disparaît pour laisser place aux trois grands compositeurs qu’il a choisi d’habiter. Haydn, Mozart, Beethoven sont là. Ils parlent à la première personne, se racontent, évoquent le contexte de leur vie et nous dévoilent des propos sur la musique, leur musique, celle qui les portera à la postérité et fera d’eux ce que l’on appelle des génies.

anatomie du génie
Jérôme Bloch. Crédit photo Anne-Cécile Chapuis.

« Dans la tête et le cœur des plus grands compositeurs »

Le livre est tout sauf une biographie. Jérôme Bloch le souligne. « J’ai commencé par la fin, la dernière année de la vie de chaque compositeur ». Ne cherchez pas de chronologie, même les dates des musiciens n’y figurent pas. C’est une autre démarche, déconstruite et imaginaire dans un « entrelacs de citations tirées de lettres et de faits avérés qui (lui) donne un tampon d’authenticité », comme le souligne Bruno Monsaingeon rédacteur de la préface.

Et Jérôme Bloch va droit au but en déroulant le fil conducteur du génie, cherchant à le comprendre voire le définir dans une approche originale affichée « anatomie ». Comme si le génie était un organe, un système, une marque de fabrique… avec toute sa part d’inaccessible et de vivant.

Et Jérôme Bloch le cherche « dans la tête et le cœur » de trois compositeurs viennois, un choix loin d’être anodin. Outre le fait que notre auteur, lui-même pianiste, musicologue, agrégé d’histoire, se revendique subjectif, ce sont de grands musiciens qui non seulement témoignent sans conteste du génie de la composition musicale, mais s’en revendiquent.

Trois génies témoins de leur temps et éternels

C’est dans leur vie quotidienne émaillée d’anecdotes et de références que les trois maîtres font vivre devant nous le XVIIIe siècle viennois.

Haydn est un peu le « père spirituel » avec son apport conséquent dans le quatuor à cordes qu’il a révolutionné.

Le Quatuor Rolston interprète Quatuor à cordes en si bémol majeur op. 76 n° 4 « Lever de soleil » : I. Allegro con spirito de Joseph Haydn. Extrait du concert Générations France Musique, le Live, enregistré le 16 mars 2019.

Mozart est un être asocial, fier, toujours en conflit « cherchez la révolte en moi, si vous voulez, vous la trouverez dans ma musique » dit-il sous la plume de notre auteur.

Mozart – Symphonie No. 40 en sol mineur.

Quant à Beethoven, il a conscience d’être unique et va « raconter sa vie en neuf symphonies ».

Ludwig Van Beethoven – Symphonie N° 5 en ut mineur, op. 67, dite Symphonie du Destin.

Les références sont nombreuses. On côtoie l’histoire, la philosophie, la littérature. Bien sûr l’analyse musicale est présente, et l’auteur s’attarde sur quelques œuvres qu’il connaît bien, pour les avoir jouées lui-même ou parce qu’il les affectionne tout particulièrement. « L’histoire nous aide à comprendre la musique, la philosophie aussi » et Jérôme Bloch aime faire des liens. Ainsi, il associe Haydn à Kant, Mozart à Spinoza, Beethoven à Hegel, dans un argumentaire référencé et pertinent.

Un ouvrage de référence

Paru aux éditions FLM Paris, Anatomie du génie se lit comme un roman. Les paragraphes de présentation/résumé de chaque chapitre fournissent des repères précieux pour le suivi des destinées des trois monstres sacrés.

Jérôme Bloch a conduit cette écriture pendant plusieurs années, et la musique qu’il écoutait en écrivant se ressent, s’entend, s’impose au lecteur. Plusieurs prolongements sont prévus, comme des lectures à haute voix notamment à la maison de l’Europe (Paris) le 21 juin.

Qu’est-ce que le génie ?

A l’issue de ce gros travail de recherche et de croisements, la définition du génie reste ouverte et appartient aux compositeurs. C’est une mosaïque, un puzzle, un modèle, la raison poussée à l’extrême. On l’observe dans la quotidienneté d’un être en avance sur son temps, mais il reste irréductible à toute explication « tel le soleil ou la mort, il ne peut se regarder en face ».

Même si la littérature est conséquente sur les trois grands compositeurs viennois, Anatomie du génie offre une approche originale et vivante de cette musique éternelle, et Jérôme Bloch apporte indéniablement une pierre à l’édifice de la musicologie. Avec pertinence, chaleur et passion.

Notre note

Commentaires

0

Ajouter un commentaire


Fermer le menu