Château de Langeais : 1000 ans d’Histoire !
Réserver train Réserver hôtel Billetterie Châteaux de la Loire Moyen Âge

Château de Langeais : 1000 ans d’Histoire !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 5 minutes

À 25 minutes de Tours, avec l’un des plus anciens donjons en pierre de France, édifié à la fin du Xe siècle et son château Renaissance du XVe siècle, le château de Langeais, fut également le lieu du mariage secret entre Charles VIII et d’Anne de Bretagne, le 6 décembre 1491. Ce lieu magique retrace près de 1000 ans d’histoire de France.

Les origines

Le site de Langeais, avec son emplacement sur un éperon rocheux dominant la Loire et son affluent la Roumer, est un emplacement stratégique qui fut occupé dès la fin de l’ère gallo-romaine. À l’époque, une bourgade désignée sous le nom d’Alingavia existait déjà.

Des monnaies mérovingiennes, frappées du nom Ales Gavia (la mouette), furent également retrouvées sur le site, lors de fouilles archéologiques.

De plus, nous savons également, par l’historien Grégoire de Tours, qu’une église y fut fondée par Saint-Martin au IVe siècle, qui la dota de reliques de saint Jean-Baptiste. Celle-ci fut reconstruite puis agrandie entre le Xe et le XIIe siècle, avant qu’on ne lui ajoute une chapelle latérale au XVe siècle.

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (Château de Langeais : 1000 ans d’Histoire). © Ministère de la Culture.

Un premier château

Comme il est impensable, surtout dans le haut Moyen Âge, de voir une église s’édifier sans la protection d’un château ; il est aisé d’en déduire, que lorsque Foulques Nerra, comte d’Anjou, y fait construire son fameux castrum en 984, l’emplacement est déjà extrêmement bien défendu et donc fortifié.

Le site va ensuite faire les frais de la rivalité entre les comtés d’Anjou et de Blois. Ainsi, il va être repris par Thibaut II, avant d’être récupéré par Foulques Nerra à son successeur Eudes II en 1017.

Entre 1189 et 1199, entré sous la domination des Plantagenêts, le château est agrandi par le roi d’Angleterre Richard Cœur de Lion, avant d’être reconquis par Philippe Auguste en 1206.

Finalement, il est détruit par les Anglais lors de la guerre de Cent Ans et il n’en subsiste aujourd’hui qu’une façade de la tour principale, appelée « donjon de Foulques Nerra ».

Donjon de Foulques Nerra (Château de Langeais : 1000 ans d’Histoire). © Château de Langeais.

Le château Renaissance actuel

L’édifice actuel est construit au pied de l’ancienne forteresse par Jean Bourré, notaire et secrétaire du roi, trésorier de France, mais également gouverneur de Langeais, sur ordre de Louis XI.

Les travaux commencent en 1465 pour se terminer en 1469.

Ainsi, le château de Langeais est le parfait exemple de ces édifices construits entre la fin du Moyen Âge et le début de la Renaissance, avec côté ville : un pont-levis, de hautes toitures, des mâchicoulis, un chemin de ronde et des cheminées monumentales, et côté cour : une résidence dans le plus pur style Renaissance, agrémentée d’un jardin.

Vue du château de Langeais (1699) (Château de Langeais : 1000 ans d’Histoire). © BNF.

Un mariage célébré en catimini

Le fait le plus marquant qui vint illustrer cette demeure reste le mariage du roi Charles VIII avec Anne de Bretagne.

Anne, qui venait d’hériter de son père François II, avait choisi, pour préserver son indépendance, d’épouser le futur empereur d’Allemagne Maximilien 1er de Habsbourg. À cet effet, celui-ci envoie à Rennes l’un de ses compagnons, qui glisse sa jambe nue dans le lit de sa promise pour, selon la coutume, valider l’union par procuration.

Furieux, le roi de France envahit le duché et oblige Anne à se résigner à l’épouser.

Pour éviter une intervention des Habsbourg, qui risqueraient notamment d’enlever Anne, les deux époux se retrouvent en cachette dans le château de Langeais et au petit matin du 6 décembre 1491 se font mutuellement donation de leurs duchés respectifs.

Quelques mois plus tard, le pape se résignera, lui aussi, à annuler le mariage d’Anne et Maximilien.

Charles VIII et Anne de Bretagne, diptyque exposé au château de Langeais (Château de Langeais : 1000 ans d’Histoire). © Château de Langeais.

Jusqu’à nos jours

Lorsque Charles VIII décède en 1498 au château d’Amboise, Anne de Bretagne épouse son cousin, Louis d’Orléans, qui régnera sous le nom de Louis XII.

Le château de Langeais reste la propriété de la couronne de France jusqu’au règne de Louis XIII. Donné ensuite à titre d’indemnisation ou de récompense, il passe de mains en mains jusqu’à la Révolution française, où il est pillé et abandonné.

Finalement, après avoir appartenu à de nombreux propriétaires, il est acheté en 1886 par le banquier et homme d’affaires mulhousien Jacques Siegfried, qui le restaure et le meuble pendant 20 ans, avant de le léguer en 1904 à l’Institut de France.

Le château de Langeais vers 1900, carte postale ancienne (Château de Langeais : 1000 ans d’Histoire). © fortunapost.com.

Le parc

Le château de Langeais est également doté d’un parc qui vaut le détour.

Au milieu des jardins d’inspiration médiévale ont été installés : une cabane perchée, dans un cèdre plusieurs fois centenaire et des aires de jeux.

Derrière le donjon de Foulques Nerra ont été installés des échafaudages et quelques engins de levage, permettant de se familiariser avec méthodes de construction du Moyen Âge.

Enfin, la promenade au bout du parc aboutit au belvédère, qui est doté d’une longue-vue permettant d’admirer la Loire.

Jardins et parc du château de Langeais (Château de Langeais : 1000 ans d’Histoire). © sncf-connect.com.

À découvrir en famille

La visite du château de Langeais convient parfaitement aux enfants à partir de 10 ans.

En effet, celle-ci peut tout à fait s’inscrire dans le prolongement des programmes de l’Éducation nationale :

  • La Renaissance fait partie du programme d’Histoire et géographie du CM1,
  • Le temps des rois fait partie du programme d’Histoire et géographie du CM1,
  • Le Moyen Âge fait partie du programme d’Histoire de 5ème.

Un lieu magique chargé d’Histoire.

Rosa Tandjaoui.

Notre note
filmotv
Nextstory

Langeais : le château impossible à photographier

Commentaires

1
de Lacolomberie Marie-Evelyne.

Un superbe château, Balzac y fait référence, le parc tout autour est très agréable.
J'ai également aimé l'enfilade de ponts avant d'arriver.
Restaurants juste à côté, bref, une bonne journée et bien des photos en perspective.

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor