Le château de Montrésor et sa légende du lézard doré !
Réserver train Réserver hôtel Billetterie Château de Montrésor Châteaux

Le château de Montrésor et sa légende du lézard doré !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 5 minutes

Cette forteresse située en Touraine, à 20 minutes de Loches et 45 minutes de Tours, domine le bourg du même nom, classé parmi les plus beaux villages de France. L’histoire du château de Montrésor remonte à l’an 1000 et sa légende du lézard doré, bien au-delà.

Les origines

Campé dans la vallée de l’Indrois, en rebord d’un plateau à 115m d’altitude, il est plus que probable que le site sur lequel fut construit le château de Montrésor, avec son emplacement stratégique et sa défense aisée, se soit caractérisé dès le néolithique par une occupation humaine régulière.

Une très vieille légende

On raconte qu’au VIe siècle, le prince Gontran, fils du roi des Francs Clotaire Ier, accompagné de son écuyer, vinrent s’assoupir au pied d’un rocher, après avoir chevauchés toute une journée. Rêvant à une belle princesse, l’écuyer aperçu en se réveillant un lézard sortant d’une anfractuosité du rocher, couvert d’une poussière d’or. Informé par ce dernier, le prince fit fouiller toute la colline et finit par trouver un fabuleux trésor. Pour remercier son écuyer, Gontran fit construire un château sur le mont du trésor (Montrésor) et le nomma seigneur des lieux. Finalement, ce dernier put épouser la belle princesse de ses rêves.

Le lavoir du village de Montrésor où un gros lézard est dessiné au sol. (Le château de Montrésor et sa légende du lézard doré). Crédit photo Joël Thibault.

Plus prosaïquement, la Chronique des Comtes d’Anjou nous apprend qu’au IXe siècle, le domaine de Montrésor relève du trésorier du chapitre de la cathédrale de Tours : d’où l’appellation de Mons Thesauri, le mont du trésorier.

Une forteresse

Vers 1005, l’emplacement est choisi par Foulques Nerra, puissant comte d’Anjou, pour y édifier une imposante forteresse. Après avoir construit le château de Langeais, ce dernier compte, avec cette nouvelle bâtisse, marquer son emprise sur la région. En effet, celle-ci compte parmi les premières construites en pierre en Touraine et dont il ne subsiste, de nos jours, que le mur ouest remanié.

Au XIIe siècle, le château est repris par Henri II Plantagenêt, qui y fait édifier les tours du châtelet de l’entrée est, ainsi que les parties nord et est de l’enceinte.

Même si Philippe Auguste reprend temporairement Montrésor aux Anglais en 1188, le fief redevient une possession anglaise par l’intermédiaire d’André Ier de Chauvigny de Châteauroux, compagnon de Richard Cœur de Lion, qui devient seigneur de Montrésor après son retour de la troisième croisade.

Cependant, il repasse sous contrôle de la couronne de France au début du XIIIe siècle, époque à laquelle une chapelle est construite à l’ouest du châtelet, avant que la famille de Bueil ne l’achète en 1378.

Vestiges de la première forteresse construite par Foulques Nerra. (Le château de Montrésor et sa légende du lézard doré). Crédit photo chateaudemontresor.com.

Un château Renaissance

À la fin du XIVe siècle, Jean IV de Bueil, grand Maître des arbalétriers de France, accède au titre de seigneur de Montrésor, engageant d’importants travaux sur la forteresse et la dotant d’une double courtine défendue par des tours rondes et des portes fortifiées.

Cependant, les descendants de ce dernier, endettés, sont contraints de le céder à Imbert de Batarnay du Bouchage en 1491. Celui-ci, issu de la petite noblesse dauphinoise, fera fortune en devenant le conseiller de quatre rois successifs : Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier.

À l’origine du renouveau architectural du château de Montrésor, ce dernier fait édifier un logis de plaisance dans le plus pur style Renaissance. De même et dès 1521, il engage la construction de la collégiale afin d’y accueillir la sépulture des membres de sa famille.

Gravure ancienne du château de Montrésor. (Le château de Montrésor et sa légende du lézard doré). Crédit photo chateaudemontresor.com.

Jusqu’à nos jours

Même s’il y a peu d’éléments sur ce qu’il advient du château pendant la Révolution française, on suppose qu’une partie est incendiée.

En 1831, il est vendu à Louis François Jouffroy de Gonsans, qui par manque de moyens engage des travaux de destruction importants : l’aile ouest du château et la chapelle, dont les décombres sont utilisés, en 1845, pour réaliser la rampe d’accès actuelle du château.

C’est également à cette époque que les douves du château sont comblées sur demande des autorités locales, pour des raisons de salubrité publique.

Enfin, vers 1849, Xavier Branicki, riche héritier descendant d’une famille de la noblesse polonaise, acquiert le domaine. Outre les travaux de remise en état du château de Montrésor et de la collégiale, il bâtit le pont du Jardinier et le Bélier hydraulique présents sur les rives de l’Indrois. De plus, il le meuble avec le goût du Second Empire et le dote d’œuvres d’art issues pour partie de la collection du Cardinal Fesch, oncle de Napoléon Ier.

Vue intérieure sur un salon du château de Montrésor. (Le château de Montrésor et sa légende du lézard doré). Crédit photo chateaudemontresor.com.

Le château reste, depuis, la propriété de la famille Branicki.

Le parc romantique

Aménagé au XIXe siècle, avec sa vue imprenable sur les gâtines de Loches et de Montrésor, ce jardin à l’anglaise offre à la fois, le charme du médiéval et l’ambiance de l’époque du Second Empire.

Ses terrasses aménagées sur quatre niveaux lui confèrent un cachet très pittoresque, rehaussé par la présence de nombreux arbres centenaires, ainsi que deux remarquables sculptures de Constantino Corti et de Jules Franceschi.

Cèdre d’Atlas de plus de 300 ans à l’entrée du parc romantique. (Le château de Montrésor et sa légende du lézard doré). Crédit photo ADT Touraine – JC Coutand

À découvrir en famille

La visite du château de Montrésor convient parfaitement aux enfants à partir de 10 ans.

En effet, celle-ci peut tout à fait s’inscrire dans le prolongement des programmes de l’Éducation nationale :

  • La Renaissance fait partie du programme d’Histoire et géographie du CM1,
  • Le temps des rois fait partie du programme d’Histoire et géographie du CM1,
  • Le Moyen Âge fait partie du programme d’Histoire de 5ème.
  • De la légende à l’histoire fait partie du programme d’Histoire de 5ème et 4ème.

Un lieu magique chargé d’Histoire et de légendes.

Rosa Tandjaoui.

Notre note

Indre-et-Loire : découvrez le château de Montrésor, « le plus polonais des Château de France »

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor