Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !
Wayne Shorter Art Blakey Miles Davis Weather Report Joe Zawinul

Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 13 minutes

Figure légendaire du jazz, compositeur de génie, membre essentiel des Jazz Messengers d’Art Blakey, du second quintet de Miles Davis et cofondateur de Weather Report, le saxophoniste Wayne Shorter disparaissait le 2 mars 2023 à l’âge de 89 ans. Pour lui rendre hommage, voici notre playlist idéale : celle d’un Wayne Shorter éternel !

Les voies de l’imaginaire

Wayne Shorter naît le 25 août 1933 à Newark dans le New Jersey.

Très jeune, il est fasciné par la science-fiction, le fantastique et les arts visuels : « La science-fiction représentait pour moi le désir d’expérimenter quelque chose de différent, d’aller voir ailleurs, en me projetant dans des univers parallèles. C’est après avoir vu ce film de 1950, Rocketship X-M, que j’ai eu l’envie de dessiner ma propre bande dessinée. Elle s’appelait Other Worlds, une cinquantaine de pages. Je l’ai toujours. (…) Je suis né dans une grande ville, un environnement guère propice aux rêves. Je rentrais pour faire mes devoirs. Pour moi, dessiner ces mondes, c’était un moyen de réaliser des voyages imaginaires, sur Mars ou la Lune. A côté de notre maison, il y avait un terrain vague où mon frère et moi avions l’habitude de jouer avec d’autres copains : c’était devenu comme une planète, nous étions sur Mars. On avait même trouvé un vaisseau spatial – en fait, un vieux fourgon abandonné. »

Wayne Shorter, à droite, en compagnie de son frère Alan. Crédit phot Wayne Shorter.

La découverte du be-bop

Grâce à la radio, qu’écoute ses parents, il découvre les big bands de Count Basie, Duke Ellington ou Jimmie Lunceford. Mais également le be-bop qui le marque à jamais : « Quand j’ai découvert le be-bop, il m’est apparu très clairement qu’il s’agissait d’un langage pour réveiller tous ces gens qui restaient confortablement installés dans leurs prisons mentales. Le be-bop posait des questions plus qu’il n’apportait de réponses, c’était une ouverture. J’ai compris, en écoutant Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Miles et Monk, qu’ils seraient mes héros, des super-héros américains qui résistaient face à la domination avec leur art totalement nouveau. »

Les débuts

Wayne Shorter commence son éducation musicale par la clarinette, avant de passer au saxophone ténor.

Il se fait rapidement remarquer et est surnommé « The Newark Flash », en raison de sa rapidité et de son aisance au saxophone. Ainsi, il participe à des jam sessions et jouera notamment aux côtés de Sonny Stitt dès 1951.

Parallèlement, il suit des cours d’harmonie et d’orchestration à l’université, où il obtient en 1956 un diplôme en éducation musicale.

Après son service militaire, en 1958, il joue brièvement dans le groupe du pianiste Horace Silver et rencontre un immigré autrichien fraichement arrivé aux États-Unis : Joe Zawinul. Ces deux-là se lient d’amitié et Zawinul recommande Wayne Shorter à Maynard Fergusoon, qui l’engage un temps dans son Big Band.

Art Blakey & The Jazz Messengers

En 1959, Wayne Shorter intègre les Jazz Messengers d’Art Blakey. Le groupe incarne un nouveau style. Le hard bop, qui dominera le jazz dès le début des années 1960. Ainsi, il apprend au côté du batteur à mieux structurer ses solos : « Art Blakey était plus comme un show. (…) Chaque performance se déroulait de la même façon, que ce soit en club ou en concert. (…) Nous jouions des mélodies et harmonies structurées et on n’en déviait jamais. Quand c’était le tour des improvisations, elles prenaient aussi la tournure d’un show. »

Art Blakey & The Jazz Messengers – The Summit (1961).

Miles Davis

En juillet 1964, Wayne Shorter finit par quitter les Jazz Messengers pour rejoindre le second quintet de Miles Davis, aux côtés de Herbie Hancock, Ron Carter et Tony Williams.

Là, il jouera le rôle de « catalyseur musical », pour reprendre l’expression de Miles Davis. En effet, il apportera de nombreuses compositions et une approche ouverte sur l’expérimentation de nouvelles formes de jeu collectif et d’improvisation, jusqu’en 1968.

Miles évoque leur collaboration ainsi : « Wayne avait toujours été du genre à faire des expériences sur la forme plutôt que sans elle. C’est pourquoi je le pensais parfait pour l’orientation que je voulais donner à ma musique. (…) En utilisant des règles musicales pour travailler, Wayne nous a aussi apporté une sorte de curiosité. Si elles ne fonctionnaient pas, il les enfreignait, mais musicalement. »

Miles Davis Quintet feat. Wayne Shorter live Milan Italie 1964.

Weather Report

Lorsqu’il quitte le Miles Davis Quintet, Wayne Shorter a déjà la maturité pour créer son propre groupe. Même s’il a déjà réalisé un certain nombre d’albums solos depuis la fin des années 1950, il décide de fonder Weather Report, avec le claviériste Joe Zawinul. Avec ce groupe devenu mythique, les deux leaders explorent de nouveaux territoires : ceux du jazz fusion. De plus et pour ce faire, il s’entourent des meilleurs musiciens de l’époque tels : Miroslav Vitouš, Alphonse Mouzon, Jaco Pastorius ou Peter Erskine.

Wayne Shorter l’explique ainsi : « Il semblait que ce soit une bonne idée que j’attende et que je me trouve une plus grande popularité. Joe Zawinul venait de quitter Cannonball Adderley. On se connaissait, on s’était parlé et on s’était dit que ce serait peut-être une bonne idée d’unir nos forces et de coopérer plutôt que d’aller chacun de notre côté et de s’éteindre. On a essayé ça, on a appelé ça Weather Report et Columbia nous a offert un contrat. Notre premier gérant, Sid Bernstein, était celui qui avait mené les Beatles au Shea Stadium… »

Weather Report – Live at Montreux (1976).

Joni Mitchell

Dès la fin des années 1970, Wayne Shorter entame une fructueuse collaboration avec l’artiste folk Joni Mitchell.

Cette association est empreinte d’un grand respect mutuel : « Joni était une battante. Et c’est ce qu’est le jazz : celui qui fait de la résistance. Quand elle a enregistré les albums Mingus et Don Juan’s Reckless Daughter, certains fans lui ont écrit des lettres négatives en raison du maquillage qu’elle avait, lui demandant pourquoi elle faisait ça, lui disant qu’elle était en train d’abandonner le bluegrass. C’est là qu’on voit que la dictature peut parfois provenir du public. On doit s’élever au-dessus de la mêlée. »

Furry Sings The Blues & Hejira – Joni Mitchell, Herbie Hancock & Wayne Shorter.

Un quartet acoustique

Avec son quartet formé en 2001, Wayne Shorter la stabilité. Il y à là : Danilo Pérez au piano, John Patitucci à la contrebasse, Brian Blade à la batterie et une alchimie telle, que lorsque Shorter est absent, le trio évolue sous le nom de Children of the Light.

Voici comment Wayne Shorter explique la naissance du groupe : « J’étais à la maison un jour et j’ai entendu parler d’un nouveau batteur, Brian Blade. Puis j’ai vu à la télé un jour Dizzy Gillespie introduire un pianiste qui venait de Panama, qui était Danilo Pérez. John Patitucci a déjà participé à quelques-uns de mes albums, dont Phantom Navigator, et on s’est croisé à New York à différents lieux au fil des ans. Un jour, Brian Blade est venu à Los Angeles, […] Il s’est assis, on a juste parlé et j’ai tout de suite eu la réflexion : « Il est différent. » […] Tout le monde était libre, personne n’avait d’autres engagements. Et on a commencé sur une base où personne ne se devait quoi que ce soit – une chose que j’apprécie. Ils m’ont semblé libres des grands ego que certains peuvent avoir. »

Wayne Shorter Quartet – Jazz à Vienne 2010.

Une musique intimement liée à la vie

Pour Shorter, la musique n’est que le prolongement de la vie réelle : « je ne pense pas en terme de notes mais de formes, de couleurs, de raisons de vivre. (…) et je m’efforce de construire à partir de là. L’inspiration fondamentale vient des raisons de vivre que l’on se donne. (…) Parler de la musique comme d’une chose séparée de la vie, c’est une manière d’amener les gens à se déconnecter de la réalité, à devenir indifférents. (…) La musique…est une erreur sans la vie. »

Je dois mentionner ici l’affinité toute particulière que j’ai ressentie avec l’univers si particulier de cet immense musicien. Notamment lorsque j’ai écouté pour la première fois l’un de ses enregistrements en leader : Speak no Evil. J’avais 12 ans à l’époque, et il se dégageait de cette musique une magie, une poésie et une étrangeté qui m’ont immédiatement conquis.

Wayne Shorter nous a quitté le 2 mars 2023 à Los Angeles. Il va terriblement nous manquer, mais sa musique est heureusement éternelle !

Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !

Down In The Depths (Introducing Wayne Shorter-1959)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, Lee Morgan : trompette, Wynton Kelly : Piano, Paul Chambers : contrebasse, Jimmy Cobb : batterie.

Wayne Shorter : Down In The Depths. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Africaine (Art Blakey and The Jazz Messengers-1959)

Formation : Jymie Merritt : contrebasse, Dizzy Reece : congas et percussions, Art Blakey : batterie, Walter Davis Jr. : piano, Wayne Shorter : saxophone ténor, Lee Morgan : trompette.

Art Blakey and The Jazz Messengers : Africaine. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

The Albatross (Second Genesis-1960)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, Cedar Walton : piano, Bob Cranshaw : contrebasse, Art Blakey : batterie.

Wayne Shorter : The Albatross. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Announcement By Pee Wee Marquette (Art Blakey and The Jazz Messengers-1960)

Formation : Lee Morgan : trompette, Wayne Shorter : saxophone ténor, Bobby Timmons : piano, Jymie Merritt : contrebasse, Art Blakey : batterie.

Announcement By Pee Wee Marquette – Art Blakey and The Jazz Messengers. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

A Night In Tunisia (Art Blakey and The Jazz Messengers-1960)

Formation : Lee Morgan : trompette, Wayne Shorter : saxophone ténor, Bobby Timmons : piano, Jymie Merritt : contrebasse, Art Blakey : batterie.

A Night In Tunisia – Art Blakey and The Jazz Messengers. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Mosaic (Art Blakey and The Jazz Messengers-1961)

Formation : Art Blakey : Batterie, Freddie Hubbard trompette, Curtis Fuller : trombone, Wayne Shorter : saxophone ténor, Cedar Walton : piano, Jymie Merritt : contrebasse.

Mosaic – Art Blakey & The Jazz Messengers. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Black Orpheus (Wayning Moments-1962)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, Freddie Hubbard : trompette, Eddie Higgins : piano, Jymie Merritt : contrebasse, Marshall Thompson : batterie.

Black Orpheus – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Caravan (Art Blakey and the Jazz Messengers-1962)

Formation : Curtis Fuller : trombone, Freddie Hubbard : trompette, Wayne Shorter : saxophone ténor, Cedar Walton : piano, Reggie Workman : contrebasse, Art Blakey : batterie.

Art Blakey and the Jazz Messengers – Caravan. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Birdlike (Freddie Hubbard-Ready For Freddie-1962)

Formation : Freddie Hubbard : trompette, Bernard McKinney : euphonium, Wayne Shorter : saxophone ténor, , McCoy Tyner : piano, Art Davis : contrebasse, Elvin Jones : batterie.

Birdlike – Freddie Hubbard. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Free For All (Art Blakey and The Jazz Messengers-1964)

Formation : Freddie Hubbard : trompette, Curtis Fuller : trombone, Wayne Shorter : saxophone ténor, Cedar Walton : piano, Reggie Workman : contrebasse, Art Blakey : batterie.

Free For All – Art Blakey and The Jazz Messengers. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Black Nile (Night Dreamer-1964)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, Lee Morgan : trompette, McCoy Tyner : piano, Reginald Workman : contrebasse, Elvin Jones : batterie.

Black Nile – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Yes or No (Juju-1964)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, McCoy Tyner : piano, Reginald Workman : contrebasse, Elvin Jones : batterie.

Yes or No – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Speak No Evil (1965)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, Freddie Hubbard : trompette, Herbie Hancock : piano, Ron Carter : contrebasse, Elvin Jones : batterie.

Speak No Evil – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Love Song (Anthony Williams-Spring-1965)

Formation : Anthony Williams : batterie, Wayne Shorter, Sam Rivers : saxophone ténor, Gary Peacock : contrebasse, Herbie Hancock : piano.

Love Song – Anthony Williams. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

The Soothsayer (1965)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, James Spaulding : saxophone alto, Freddie Hubbard : trompette, McCoy Tyner : piano, Ron Carter : contrebasse, Tony Williams : batterie.

The Soothsayer – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Barracudas (General Assembly) (Etcetera-1965)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, Herbie Hancock : piano, Cecil McBee : contrebasse, Joe Chambers : batterie.

Barracudas (General Assembly) – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Chaos (The All Seeing Eye-1965)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, Freddie Hubbard :trompette, Grachan Moncur III : trombone, James Spaulding : saxophone alto, Herbie Hancock : piano, Ron Carter : contrebasse, Joe Chambers : batterie.

Chaos – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

E.S.P. (Miles Davis-1965)

Formation : Miles Davis : trompette, Wayne Shorter : saxophone ténor, Herbie Hancock : piano, Ron Carter : contrebasse, Tony Williams : batterie.

E.S.P. – Miles Davis. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Footprints (Adam’s Apple-1966)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, Herbie Hancock : piano, Reginald Workman : contrebasse, Joe Chambers : batterie.

Footprints – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Freedom Jazz Dance (Evolution of the Groove) (Miles Davis-Miles Smiles-1966)

Formation : Miles Davis : trompette, Wayne Shorter : saxophone ténor, Herbie Hancock : piano, Ron Carter : contrebasse, Tony Williams : batterie.

Freedom Jazz Dance (Evolution of the Groove) – Miles Davis. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Miyako (Schizophrenia-1967)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, Curtis Fuller : trombone, James Spaulding : saxophone alto, Herbie Hancock : piano, Ron Carter : contrebasse, Joe Chambers : batterie.

Miyako – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Madness (Miles Davis-Nefertiti-1967)

Formation : Miles Davis : trompette, Wayne Shorter : saxophone ténor, Herbie Hancock : piano, Ron Carter : contrebasse, Tony Williams : batterie.

Madness – Miles Davis. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Stuff (Miles Davis-Miles in the Sky-1968)

Formation : Miles Davis : trompette, Wayne Shorter : saxophone ténor, Herbie Hancock : piano, claviers, Ron Carter : contrebasse, basse guitare, Tony Williams : batterie.

Stuff – Miles Davis. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Super Nova (1969)

Formation : Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano, John McLaughlin, Sonny Sharrock : guitare, Miroslav Vitous : contrebasse, Chick Corea : vibraphone, batterie, Jack DeJohnette : batterie, Airto Moreira : percussions.

Super Nova – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

In a Silent Way (Miles Davis-1969)

Formation : Wayne Shorter : saxophone soprano, Chick Corea : claviers, Herbie Hancock : claviers, John McLaughlin : guitare, Josef Zawinul : orgue, Dave Holland : basse, Tony Williams : batterie.

In a Silent Way – Miles Davis. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Spanish Key (Miles Davis-Bitches Brew-1969)

Formation : Miles Davis : trompette, Wayne Shorter : saxophone soprano, Bennie Maupin : clarinette basse, Joe Zawinul : piano électrique, Larry Young : piano électrique, Chick Corea : piano électrique, John McLaughlin : guitare, Dave Holland : contrebasse, Harvey Brooks : basse électrique, Lenny White : batterie, Jack DeJohnette : batterie, Billy Cobham : batterie, Don Alias : batterie, congas, Jumma Santos : shaker, congas.

Spanish Key – Miles Davis. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Montezuma (Moto Grosso Feio-1970)

Formation : Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano, John McLaughlin : guitare, Chick Corea — marimba, batterie, percussions, Ron Carter : contrebasse, cello, Dave Holland : basse, Jack DeJohnette : batterie, piano, Miroslav Vitouš : contrebasse.

Montezuma – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

De Pois Do Amor, O Vazio (After Love, Emptiness) (Odyssey Of Iska-1970)

Formation : Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano, Gene Bertoncini : guitare, Ron Carter, Cecil McBee : basse, Billy Hart, Alphonse Mouzon : batterie, Frank Cuomo : batterie, percussions, David Friedman : vibraphone, marimba.

De Pois Do Amor, O Vazio (After Love, Emptiness) – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Umbrellas (Weather Report-1971)

Formation : Wayne Shorter : saxophone soprano, Joe Zawinul : claviers, Miroslav Vitous : basse, Alphonse Mouzon : batterie, Airto Moreira : percussions.

Umbrellas – Weather Report. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Unknown Soldiers (Weather Report-I Sing The Body Electric-1972)

Formation : Joe Zawinul : claviers, Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano, Miroslav Vitouš : basse, Eric Gravatt : batterie, Dom Um Romão : percussions.

Unknown Soldiers – Weather Report. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Miracle of the Fishes (Native Dancer-1974)

Formation : Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano, Milton Nascimento : guitare, chant, Jay Graydon : guitare, Dave Amaro : guitare, Airto Moreira : percussions, Robertinho Silva : batterie, Herbie Hancock : piano, claviers, Wagner Tiso : orgue, piano, Dave McDaniel : basse.

Miracle of the Fishes – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Mysterious Traveler (Weather Report-1974)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor et soprano, Joe Zawinul : claviers, Alphonso Johnson : basse, Dom Um Romão : percussions, Ishmael Wilburn : batterie, Skip Hadden : batterie.

Mysterious Traveler – Weather Report. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Black Market (Weather Report-1976)

Formation : Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano, Joe Zawinul : claviers, Jaco Pastorius, Alphonso Johnson : basse, Chester Thompson, Narada Michael Walden : batterie, Alex Acuña, Don Alias : percussions.

Black Market – Weather Report. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Birdland (Weather Report-Heavy Weather-1977)

Formation : Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano, Joe Zawinul : claviers, Jaco Pastorius : basse, Alex Acuña : batterie, percussions, Manolo Badrena : percussions.

Birdland – Weather Report. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Goodbye Pork Pie Hat (Joni Mitchell-Mingus-1979)

Formation : Don Alias : congas, Emil Richards : percussions, Herbie Hancock : piano, Jaco Pastorius : basse, Peter Erkskine : batterie, Wayne Shorter : saxophone soprano, Joni Mitchell : chant, guitare.

Goodbye Pork Pie Hat – Joni Mitchell. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

John and Mary (Jaco Pastorius-Word Of Mouth-1982)

Formation : Jaco Pastorius : basse, autoharp, koto, percussions, chants, Wayne Shorter : saxophone sopranoMichael Brecker, Tom Scott, Mario Cruz – saxophone, Robert Thomas Jr. : percussions, Peter Erskine : batterie, Othello Molineaux and Leroy Williams : steel drums, John F. Pastorius : chant, Mary Pastorius : chant.

John and Mary – Jaco Pastorius. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Two Lines (Weather Report-Procession-1983)

Formation : Joe Zawinul : clavier, Wayne Shorter : Saxophones, Victor Bailey : Basse, Omar Hakim : Batterie, guitare, chœurs, José Rossy : Percussion et concertina.

Two Lines – Weather Report. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Endangered Species (Atlantis-1985)

Formation : Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano, Joseph Vitarelli : claviers, Michael Hoenig : claviers, programmation, Yaron Gershovsky : piano (2–9), Michiko Hill : piano (2–9), Larry Klein : basse (2–9), Ralph Humphrey : batterie, Alex Acuña : batterie, percussions (2–9), Lenny Castro : percussions (1), Jim Walker : flute, flute alto, piccolo (2–9), Diana Acuña, Dee Dee Bellson, Nani Brunel, Trove Davenport, Sanaa Larhan, Edgy Lee and Kathy Lucien : chant.

Endangered Species – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Corner Pocket (Weather Report-Sportin’ Life-1985)

Formation : Joe Zawinul : clavier, Wayne Shorter : Saxophones, Victor Bailey : Basse, Omar Hakim : Batterie, Milo Cinélu : Percussion.

Corner Pocket – Weather Report. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Mahogany Bird (Phantom Navigator-1986)

Mahogany Bird – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Man with the Copper Fingers (Weather Report-This Is This-1986)

Formation : Joe Zawinul : clavier, Wayne Shorter : Saxophones, Carlos Santana : guitare, Victor Bailey : Basse, Peter Erskine : Batterie, Milo Cinélu : Percussion.

Man with the Copper Fingers – Weather Report. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Joy Ryder (1988)

Formation : Wayne Shorter : saxophones soprano et ténor, Patrice Rushen : claviers, Geri Allen : piano, claviers, Herbie Hancock : synthétiseurs, Nathan East : basse, Darryl Jones : basse, Terri Lyne Carrington : batterie, Frank Colón : percussions (2, 5), Dianne Reeves : chant (7).

Joy Ryder – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

On The Milky Way Express (High Life-1994)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor, soprano, alto, baryton, Rachel Z : pianos, synthétiseurs, David Gilmore : guitares, Marcus Miller : basse, programmation, clarinette basse, Will Calhoun : batterie, Terri Lyne Carrington : batterie (8), Lenny Castro : percussions, Airto Moreira : percussions, Munyungo Jackson : percussions (8), Kevin Ricard : percussions (8).

On The Milky Way Express – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Aung San Suu Kyi (Footprints-Live-2002)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor et soprano, Danilo Perez : piano, John Patitucci : contrebasse, Brian Blade : batterie.

Aung San Suu Kyi – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Bachianas Brasileiras No. 5 (Alegría-2003)

Formation : Wayne Shorter : saxophones ténor et soprano, Charles Curtis, David Garrett, Barry Gold, Gloria Lum, Daniel Rothmuller, Brent Samuel, Cecilia Tsan : violoncelles, John Patitucci : contrebasse, Alex Acuña : percussions.

Bachianas Brasileiras No. 5 – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Smilin’ Through (Beyond The Sound Barrier-2005)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor et soprano, Danilo Perez : piano, John Patitucci : contrebasse, Brian Blade : batterie.

Smilin’ Through · Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Orbits (Without A Net-2013)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor et soprano, Danilo Perez : piano, John Patitucci : contrebasse, Brian Blade : batterie.

Orbits (Live In Europe/2011) – Wayne Shorter. (Notre playlist en hommage à Wayne Shorter !).

Pegasus (EMANON-2018)

Formation : Wayne Shorter : saxophone ténor et soprano, Danilo Perez : piano, John Patitucci : contrebasse, Brian Blade : batterie, Orpheus Chamber Orchestra.

Pegasus (The Wayne Shorter Quartet With Orpheus Chamber Orchestra).

Hakim Aoudia.

Notre note
filmotv
Nextstory

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor