<strong>Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald !</strong>
Billetterie Ella Fitzgerald (musique) Ella Fitzgerald (livres) Duke Ellington Louis Armstrong

Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 5 minutes

Aujourd’hui, nous célébrons l’anniversaire de l’une des plus grandes chanteuses de l’histoire du jazz. Avec sa voix douce et puissante, elle a enchanté des générations de musiciens et de mélomanes, devenant par sa simplicité, son humilité et sa passion pour la musique, une véritable icône. Voici notre playlist idéale pour rendre hommage à Ella Fitzgerald.

Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald !

Une enfance difficile

Ella Fitzgerald naît le 25 avril 1917 à Newport News, en Virginie. Malheureusement, peu après ses trois ans, ses parents se séparent et la famille déménage à Yonkers, dans l’État de New York. Là-bas, alors qu’Ella a six ans, sa mère donne naissance à une autre petite fille nommée Frances.

Très jeune, elle adore chanter et acquiert ses premières connaissances musicales à l’église. Mais c’est dans les célèbres clubs de jazz de Harlem des années 1920, tels que le Savoy Ballroom et le Cotton Club, qu’elle développe une passion pour la danse.

Le Savoy Ballroom dans les années 1950. Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald
Le Savoy Ballroom dans les années 1950. (Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald !).

Cependant, sa vie est bouleversée lorsqu’elle perd sa mère à l’âge de quinze ans. Ainsi, elle est envoyée dans une maison de redressement pour jeunes filles où elle subit de graves abus de la part du personnel. Cependant, elle finit par s’enfuir du foyer, dormant dans la rue ou chez des amis lorsqu’elle le peut.

Premiers engagements

Les prémices d’un début de carrière apparaissent lorsqu’elle se présente à une audition au prestigieux Apollo Theater en 1934. Alors qu’elle avait initialement prévu un numéro de danse, elle opte finalement pour une performance vocale, lorsqu’elle découvre que ses rivaux sont des danseurs renommés de la région.

Ainsi, elle remporte le concours et se fait remarquer par Charles Linton, chanteur de l’orchestre de Chick Webb. Ce dernier recherchant une nouvelle chanteuse l’engage en mars 1935. Quelques mois plus tard, elle enregistre ses premiers succès avec le groupe, dont les chansons Love and Kisses et Are You Here to Stay ?.

Love And Kisses · Ella Fitzgerald · Chick Webb And His Orchestra – The Early Years – Part 1 (1935-1938). (Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald !).

Reconnaissance et succès

Avec le décès de Chick Webb en 1939, l’orchestre continue sous l’appellation : Ella Fitzgerald and Her Famous Orchestra. Ainsi, elle décide de lancer sa carrière solo et est très vite remarquée par le cinéma. Voilà comment elle se retrouve à jouer, notamment, dans le film Deux Nigauds Cow-Boys du duo comique Bud Abbott et Lou Costello, en 1942.

Ella Fitzgerald – A-Tisket-A-Tasket. Extrait de Deux Nigauds Cow-Boys de Bud Abbott et Lou Costello, en 1942. (Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald !).

Cependant, son amour pour la scène demeure, où elle ne cesse de se produire et de faire de nombreuses tournées.

À ce sujet, Ella Fitzgerald affirme que c’est la célèbre Marilyn Monroe qui a grandement contribué au lancement de sa carrière en la propulsant au Mocambo Club de Los Angeles. En effet, admiratrice inconditionnelle de la chanteuse, Marilyn a appelé en personne le propriétaire du club pour lui demander de programmer Ella Fitzgerald.

Ella Fitzgerald et Marilyn Monroe. Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald. Crédit Photo Getty images, Bettmann.
Ella Fitzgerald et Marilyn Monroe. (Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald !). Crédit Photo Getty images, Bettmann.

Postérité

Alors qu’elle épouse le contrebassiste Ray Brown en 1947, elle continue a se produire sur scène et enregistre quelques albums pour le label Decca. Jusqu’en 1955, où elle rejoint la compagnie Verve, créée spécialement pour elle par son manager Norman Granz.

C’est également à l’époque qu’elle collabore avec l’orchestre de Duke Ellington, réalisant des tournées en Europe et en Amérique du Nord.

Ella Fitzgerald and Duke Ellington – It Don’t Mean A Thing (If It Ain’t Got That Swing). The Ed Sullivan Show on March 7, 1965. (Notre playlist en hommage à Ella Fitzgerald !).

Ses enregistrements avec Louis Armstrong : Porgy and Bess, Ella and Louis et Ella and Louis Again, seront également d’immenses succès.

Au total, et avec près de 70 albums enregistrés, Ella Fitzgerals aura collaboré avec les plus grands : Oscar Peterson, Count Basie, Roy Eldridge, Joe Pass, Dizzy Gillespie, Tommy Flanagan, Nat King Cole et Frank Sinatra.

Elle décède le 15 juin 1996 à Beverly Hills, à l’âge de 79 ans, des suites d’un diabète qui l’avait rendue aveugle, quelques années plus tôt.

For Sentimental Reasons (1947)

For Sentimental Reasons · Ella Fitzgerald.

How Long Has This Been Going On (Ella Sings Gershwin-1950)

How Long Has This Been Going On? · Ella Fitzgerald.

I Get a Kick out of You (Ella Fitzgerald Sings the Cole Porter Song Book-1956)

I Get a Kick out of You · Ella Fitzgerald.

They Can’t Take That Away From Me (Ella and Louis-1956)

They Can’t Take That Away From Me · Ella Fitzgerald · Louis Armstrong.

The Lady Is A Tramp (Ella Fitzgerald Sings The Rodgers And Hart Song Book-1956)

The Lady Is A Tramp · Ella Fitzgerald.

I Won’t Dance (Ella And Louis Again-1957)

I Won’t Dance · Ella Fitzgerald · Louis Armstrong.

Take The « A » Train (Ella Fitzgerald Sings The Duke Ellington Song Book-1957)

Take The « A » Train · Ella Fitzgerald · Duke Ellington & His Orchestra.

It Don’t Mean A Thing (Ella Fitzgerald Sings the Duke Ellington Songbook-1957)

It Don’t Mean A Thing · Ella Fitzgerald.

Summertime (Ella Fitzgerald & Louis Armstrong-Porgy & Bess-1957)

Louis Armstrong, Ella Fitzgerald – Summertime.

Cheek to Cheek (Ella Fitzgerald Sings the Irving Berlin Songbook-1958)

Cheek to Cheek · Ella Fitzgerald · Ella Fitzgerald.

Cool Breeze (Get Happy!-1959)

Cool Breeze · Ella Fitzgerald.

Let’s Call The Whole Thing Off (Ella Fitzgerald Sings The George And Ira Gershwin Song Book-1959)

Let’s Call The Whole Thing Off · Ella Fitzgerald.

Stormy Weather (Ella Fitzgerald Sings The Harold Arlen Song Book-1960)

Stormy Weather · Ella Fitzgerald.

Misty (Something To Live For-1960)

Misty · Ella Fitzgerald.

(You’ll Have To Swing It) Mr. Paganini (Ella In Hollywood-1961)

(You’ll Have To Swing It) Mr. Paganini · Ella Fitzgerald.

Hallelujah, I Love Him So (Rhythm Is My Business-1962)

Hallelujah, I Love Him So · Ella Fitzgerald.

If I Were a Bell (Ella Sings Broadway-1963)

If I Were a Bell · Ella Fitzgerald.

Honeysuckle Rose (Ella And Basie!-1963)

Honeysuckle Rose · Ella Fitzgerald & Count Basie.

Skylark · Ella Fitzgerald (Ella Fitzgerald Sings The Johnny Mercer Songbook-1964)

Skylark · Ella Fitzgerald.

Sweet Georgia Brown (Whisper Not-1966)

Sweet Georgia Brown · Ella Fitzgerald.

On Green Dolphin Street (30 By Ella-1968)

On Green Dolphin Street · Ella Fitzgerald.

Manteca (Things Ain’t What They Used To Be-1970)

Manteca · Ella Fitzgerald.

Lemon Drop (Newport Jazz Festival-Live At Carnegie Hall-1973)

Lemon Drop · Ella Fitzgerald.

April In Paris (Ella And Oscar-1975)

April In Paris · Ella Fitzgerald · Oscar Peterson.

Caravan (At The Montreux Jazz Festival-1975)

Caravan · Ella Fitzgerald.

Billie’s Bounce (Montreux ’77-1977)

Billie’s Bounce · Ella Fitzgerald.

All Or Nothing At All (Lady Time-1978)

All Or Nothing At All · Ella Fitzgerald.

Organ Grinder’s Swing (Ella Fitzgerald & Count Basie-A Classy Pair-1979)

Organ Grinder’s Swing · Ella Fitzgerald · Count Basie.

The Best Is Yet To Come (1982)

The Best Is Yet To Come · Ella Fitzgerald.

Easy Living (Ella Fitzgerald & Joe Pass-1986)

Easy Living · Ella Fitzgerald · Joe Pass.

All That Jazz (1990)

All That Jazz · Ella Fitzgerald.

Hakim Aoudia.

Notre note
filmotv
TickeTac

Frank Sinatra ft. Ella Fitzgerald – The Lady Is A Tramp (Official Video).

Jet Tours

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor