Notre playlist en hommage à Muddy Waters !
Muddy Waters Blues (livres) Blues (musique) Rolling Stones Eric Clapton

Notre playlist en hommage à Muddy Waters !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Figure majeure, historique et incontournable du blues, celui que l’on considère comme le père du blues moderne de Chicago aurait eu 110 ans. Influence majeure d’artistes tels que Chuck Berry, les Rolling Stones, Eric Clapton ou encore Led Zeppelin, voici notre playlist en hommage à Muddy Waters.

Notre playlist en hommage à Muddy Waters !

Enfance et formation 

McKinley Morganfield naît le 4 avril 1913 à Rolling Fork, dans le Mississippi. Son surnom, Muddy Waters, lui est donné par sa grand-mère et ses sœurs, alors qu’il n’est qu’un jeune enfant qui passe ses journées dans les « eaux boueuses » de la Deer Creek, qui coule derrière la maison familiale. « Oh, j’ai commencé jeune. Ils m’ont tendu un sac de coton vers l’âge de 8 ans. Je n’ai jamais aimé la ferme, mais j’étais avec ma grand-mère et je ne voulais pas trop m’éloigner d’elle. »

Maison familiale de Muddy Waters.

Alors que son premier instrument est l’harmonica, il s’oriente très vite vers la guitare. « Tous les gamins faisaient leur propre guitare. J’en ai fait une avec une boîte et un bâton en guise de manche. Je ne pouvais pas en faire grande chose mais c’est comme ça que vous apprenez. » 

Débuts et premiers engagements 

À partir de 1932, il commence à se produire dans les bals et restaurant de la région. « Le samedi soir est le grand soir. Tout le monde avait l’habitude de faire frire du poisson et de s’éclater. Vous me trouviez en train de jouer jusqu’au lever du soleil pour 50 cents et un sandwich. Et j’étais heureux de ça. » C’est ainsi qu’il se fait remarquer par l’ethnomusicologue Alan Lomax, qui l’enregistre pour la Bibliothèque du Congrès, en 1941 et 1942.

Muddy Waters en compagnie de Son Sims au début des années 1940. Notre playlist en hommage à Muddy Waters !

En 1943, il s’installe à Chicago et abandonne la guitare acoustique au profit de l’électrique. Là, il forme son groupe des Chicago blues, s’adjoignant une section rythmique et un harmonica. Dès lors, il réalise quelques enregistrements pour Columbia et Aristocrat, avant de signer avec Chess Records en 1950, qui restera sa maison de disques pendant plus de 30 ans. 

Reconnaissance et succès 

Dès le début des années 1960, l’Europe découvre le blues de Chicago grâce aux concerts donnés par Muddy Waters, notamment en Angleterre. Ainsi, les Rolling Stones choisissent le nom de leur groupe en hommage à Rollin’ Stone, adaptation de Catfish Blues

Dès lors, son influence ne cesse de grandir, de Led Zeppelin à Eric Clapton, en passant par le rhythm and blues, le rock, le folk, le jazz et la country.

Muddy Waters & The Rolling Stones – Baby Please Don’t Go – Live At Checkerboard Lounge. (Notre playlist en hommage à Muddy Waters !).

Parmi ses plus grands succès, on peut citer : Long Distance Call, Mannish Boy et I’ve Got My Mojo Working

Il décède le 30 avril 1983 à Westmont dans l’Illinois, à l’âge de 70 ans.

Long Distance Call (The Complete Aristocrat & Chess Singles As & BS 1947-62, Vol. 1-1951)

Long Distance Call · Muddy Waters.

I’ve Got My Mojo Workin’ (Muddy Waters Sings Delta Blues-1957)

I’ve Got My Mojo Workin’ · Muddy Waters.

Lonesome Road Blues (Muddy Waters Sings Big Bill Broonzy-1960)

Lonesome Road Blues · Muddy Waters.

Baby, Please Don’t Go (Muddy Waters At Newport-1960)

Baby, Please Don’t Go · Muddy Waters.

Feel Like Going Home (Folk Singer-1964)

Feel Like Going Home · Muddy Waters.

The Same Thing (The Real Folk Blues-1966)

The Same Thing · Muddy Waters.

Corine, Corina (Muddy, Brass & The Blues-1966)

Corine, Corina · Muddy Waters.

She’s Alright (Electric Mud-1968)

She’s Alright · Muddy Waters.

I Am The Blues (After The Rain-1969)

I Am The Blues · Muddy Waters.

Blind Man (They Call Me Muddy Waters-1970)

Blind Man · Muddy Waters.

I’m Gonna Move To The Outskirts Of Town (The London Muddy Waters Sessions-1972)

I’m Gonna Move To The Outskirts Of Town · Muddy Waters.

Katie (Unk In Funk-1974)

Katie · Muddy Waters

Mannish Boy (Hard Again-1977)

Muddy Waters – Mannish Boy.

Lonely Man Blues (I’m Ready-1978)

Lonely Man Blues · Muddy Waters.

Howling Wolf (Muddy « Mississippi » Waters Live-1979)

Howling Wolf · Muddy Waters.

I’m a King Bee (King Bee-1981)

I’m a King Bee · Muddy Waters.

All Aboard (Muddy & The Wolf-1983)

All Aboard · Muddy Waters.

Hakim Aoudia.

Notre note

Muddy Waters – Denmark Copenhagen Jazz festival October 1968

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor