Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !
Réservez Billets MBA Tours Réservez Billets Centre Pompidou Achetez Brassaï (livres) Achetez Serge Mouille (livres) Achetez Valérie Belin (livres)

Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !

Tours

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 5 minutes

Dans le cadre du Festival Ar(t)chipel et en collaboration avec le Centre Pompidou, le musée des Beaux-Arts de Tours propose une exposition centrée autour de la sculpture moderne et de la photographie. Ainsi, les œuvres des sculpteurs Julio González, Brassaï et Serge Mouille, ainsi que les photographies de Valérie Belin, exposées du 21 octobre 2023 au 8 janvier 2024, dialogueront avec les propres collections du MBA de Tours. Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !

Le Festival Ar(t)chipel

Le Festival Ar(t)chipel est une manifestation organisée dans le cadre de “Nouvelles Renaissances“, la saison culturelle et touristique du Centre-Val de Loire. Cet évènement culturel majeur est organisé par la région, en collaboration avec le Centre Pompidou de Paris. Ce partenariat a été conclu en 2022, en prévision des travaux de rénovation de Beaubourg, qui doivent débuter en 2026 et durer quatre ans. Ainsi, l’objectif est de diffuser l’art contemporain dans les six départements de la région. Avec une programmation variée, comprenant des expositions, des performances, des concerts et des ateliers.

Pour cette toute première édition, le musée des Beaux-Arts de Tours propose une exposition centrée autour de la sculpture moderne et de la photographie. Ainsi, les œuvres des sculpteurs Julio González, Brassaï et Serge Mouille, ainsi que les photographies de Valérie Belin, exposées du 21 octobre 2023 au 8 janvier 2024, dialogueront avec les propres collections du MBA de Tours.

Lancement du festival AR(t]CHIPEL. (Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !).

Julio González

Sculpteur et peintre espagnol né à Barcelone en 1876 et mort à Arcueil en 1942, il est considéré comme le père fondateur de la sculpture en fer moderne. Ainsi, il commence sa carrière comme artisan ferronnier dans l’atelier familial à Barcelone. Il se forme à la peinture et au dessin le soir, et s’intéresse au cubisme et au surréalisme.

En 1900, il s’installe à Paris, où il rencontre Pablo Picasso et Georges Braque. Il commence alors à travailler le fer, un matériau peu utilisé dans la sculpture à l’époque. Julio González utilise le fer brut, qu’il soude, forge et découpe pour créer des sculptures aux formes organiques et expressives. Ses œuvres sont souvent inspirées de la nature, des formes humaines et de la mythologie. Elles sont caractérisées par leur simplicité, leur légèreté et leur mouvement.

Figure majeure de l’histoire de la sculpture moderne, son travail a influencé de nombreux autres artistes, tels que David Smith et Eduardo Chillida.

Daphné, l’une de ses sculptures les plus célèbres, réalisée en 1937, sera exposée dans la Galerie de Diane du MBA de Tours, face aux œuvres mythologiques du 18ᵉ siècle français, notamment la Diane chasseresse de Jean-Antoine Houdon, un bronze de 1776.

Julio González : Daphné (1937). (Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !).
Julio González : Daphné (1937). (Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !).

Brassaï

Brassaï, pseudonyme de Gyula Halász, est un artiste hongrois naturalisé français, né le 9 septembre 1899 à Brassó et mort le 8 juillet 1984 à Beaulieu-sur-Mer. Artiste protéiforme, il est célèbre pour ses photographies, mais est également sculpteur, peintre, dessinateur et écrivain.

Installé à Paris dès 1924, il s’intéresse à la sculpture à la fin de sa vie, très largement inspiré par le travail de Pablo Picasso, qu’il a photographié sous toutes les coutures.

Artémis, l’une de ses sculptures les plus célèbres, réalisée en 1964, sera exposée dans la Galerie de Diane du MBA de Tours, face aux œuvres mythologiques du 18ᵉ siècle français, notamment la Diane chasseresse de Jean-Antoine Houdon, un bronze de 1776.

Artémis : Brassaï (1964). (Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !).
Artémis : Brassaï (1964). (Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !).

Serge Mouille

Né à Paris en 1922 et mort à Villiers-sur-Marne en 1988, Serge Mouille est un artiste-orfèvre, sculpteur et designer industriel français. Il est principalement connu pour ses luminaires, qui sont aujourd’hui considérés comme des pièces emblématiques du design moderne.

Serge Mouille a étudié la métallurgie et l’orfèvrerie à l’École des arts appliqués de Paris. Ainsi, il commence sa carrière en tant que sculpteur, mais se tourne vers le design industriel en 1953.

Les luminaires de Serge Mouille sont caractérisés par leurs formes géométriques simples et leurs lignes épurées. Il utilise des matériaux bruts, tels que l’acier et le laiton, qu’il travaille avec précision et finesse. Ses créations sont à la fois fonctionnelles et esthétiques, et elles ont contribué à révolutionner le design industriel.

Objet Cactus, l’une de ses sculptures les plus célèbres, réalisée en 1960, sera exposée dans le salon Louis XV du MBA de Tours, face aux œuvres de François Boucher et aux biscuits de la Manufacture de Sèvres.

Objet Cactus : Serge Mouille (1960). (Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !).
Objet Cactus : Serge Mouille (1960). (Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !).

Valérie Belin

Valérie Belin est une photographe française qui travaille principalement en noir et blanc. Elle est connue pour ses portraits de figures humaines et d’objets, qu’elle met en scène de manière à créer un effet de tension entre l’humain et l’inanimé.

Dans ses premières séries, elle photographie des verreries de Venise, des robes de mariée, des carcasses d’animaux et des culturistes. Avec ces images, les corps et les objets sont souvent représentés de manière fragmentée ou déformée, ce qui crée un sentiment d’étrangeté et de malaise.

Dans ses séries plus récentes, elle se concentre sur l’étude de l’identité. Elle photographie des femmes marocaines, des transsexuels, des sosies de Michael Jackson et des mannequins de cire. Dans ces images, elle explore la manière dont les identités sont construites et représentées.

Des photographies de la série Argenterie (1994) et Métisse (2006) seront exposées dans le salon Louis III du MBA de Tours, face aux émaux du musée.

Valérie Belin : "Sans titre", de la Série Métisse (2006). (Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !).
Valérie Belin : « Sans titre », de la Série Métisse (2006). (Exposition : Festival Ar(t)chipel, le Centre Pompidou s’installe au MBA de Tours !).

À découvrir en famille

Cette exposition convient parfaitement aux enfants à partir de 12 ans. En plus d’éveiller leur curiosité et les encourage à explorer des idées nouvelles, elle offre une perspective multidisciplinaire et une programmation riche et diversifiée, qui permet aux enfants de découvrir l’art contemporain de manière ludique et interactive.

Elle peut également venir accompagner et enrichir les programmes éducatifs de l’Éducation Nationale, permettant ainsi aux enfants d’acquérir des compétences essentielles tout en étant exposés à l’art contemporain. Ainsi, les enfant pourront développer leur compréhension d’une œuvre d’art en identifiant ses différents éléments et comprendre leur signification.

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Rosa Tandjaoui.

Notre note

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor