array(0) { } bool(false) bool(false) Meilleur livre de la semaine : Éloge de la haine de Khaled Khalifa ! - CulturAdvisor
Meilleur livre de la semaine : Éloge de la haine de Khaled Khalifa !
Achetez Éloge de la haine Achetez Khaled Khalifa (livres) Achetez Syrie (livres) Achetez Sindbad/Actes Sud (livres)

Meilleur livre de la semaine : Éloge de la haine de Khaled Khalifa !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Alors qu’il nous quittait soudainement le 30 septembre dernier, notre choix de cette semaine rend hommage à l’écrivain syrien Khaled Khalifa. Avec Éloge de la haine, ce romancier de la tragédie syrienne décrit une jeunesse prise en tenaille entre un régime despotique et l’islamisme radical, dans les années 1980. Éloge de la haine de Khaled Khalifa aux éditions Sindbad/Actes Sud, c’est notre meilleur livre de la semaine !

Un auteur majeur de la littérature arabe contemporaine

Khaled Khalifa naît dans le village de Maryamayn, près d’Alep, en 1964. Après des études de droit, il se consacre à l’écriture. Ainsi, dans les années 1990, il fonde la revue Aleph et devient scénariste de feuilletons télévisés. Trois de ses romans ont été traduits en français et publiés aux éditions Sindbad/Actes Sud. Dont Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville, pour lequel il obtient le prestigieux prix Naguib Mahfouz en 2013.

Alors que beaucoup de ses écrits sont interdits par le régime, il choisit de rester dans son pays après le déclenchement de la guerre civile syrienne. Ainsi, il affirmait : « Je reste parce que c’est mon pays. J’y suis né, j’y vis, je veux y mourir ! » Il décède samedi 30 septembre 2023 à Damas d’une crise cardiaque.

Khaled Khalifa. Crédit photo Frederik van den Berg/The Observer. (Meilleur livre de la semaine : Éloge de la haine de Khaled Khalifa !).
Khaled Khalifa. Crédit photo Frederik van den Berg/The Observer. (Meilleur livre de la semaine : Éloge de la haine de Khaled Khalifa !).

Un récit poignant de la jeunesse arabe des années 1980

Dans la lignée de l’immense écrivain égyptien Naguib Mahfouz, prix Nobel de littérature en 1988, Khaled Khalifa tisse un récit intergénérationnel entrelaçant réalisme et poésie, passé et présent. Ainsi, Éloge de la haine explore le conflit armée qui oppose au début des années 1980, le régime alaouite et les Frères Musulmans et qui se solde par plus de 25 000 morts. Un récit à rapprocher du superbe À quoi rêvent les loups de Yasmina Khadra, qui racontait la même histoire, mais qui se passait cette fois-ci en Algérie, au début des années 1990.

L’héroïne du roman est une jeune syrienne issue d’une famille conservatrice d’Alep, qui va se retrouver confrontée à la double montée du fondamentalisme et de la tyrannie du régime dans son pays. Une magnifique fresque qui dépeint les convulsions de la société syrienne à l’orée de la modernité et résonne puissamment avec les troubles contemporains du monde arabe.

Couverture de l'édition arabe d'Éloge de la haine de Khaled Khalifa. (Meilleur livre de la semaine : Éloge de la haine de Khaled Khalifa !).
Couverture de l’édition arabe d’Éloge de la haine de Khaled Khalifa. (Meilleur livre de la semaine : Éloge de la haine de Khaled Khalifa !).

Extrait 1

« Oui, ce lieu possédait une âme, que j’allais longtemps chercher à reconstituer, ballottée entre Mariam, de plus en plus austère et silencieuse, et Safâ’ et Marwa, qui conspiraient pour me sauver et me ramener vers la lignée ds femmes qui assument joyeusement leur féminité. Moi, j’avais l’impression que mon corps était une cave obscure, humide, où les araignées tissaient leurs toiles dans des relents de putréfaction. J’attendais le jour du hammam avec impatience. »

Extrait 2

« J’étais seule, les pieds posés sur la margelle du bassin, je savourais la douce brise de septembre. Je sirotais un jus de fruits tout en préparant la rentrée scolaire et ma vengeance sur celles qui me faisaient sentir que j’étais banale et inapte à profiter des plaisirs de la vie. Les gouttelettes d’eau qui giclaient de la fontaine chatouillaient mes orteils. J’avais besoin de la haine pour arriver à l’amour, pour laisser derrière moi toute la cendre, le brouillard des choses et des visages. »

Meilleur livre de la semaine : Éloge de la haine de Khaled Khalifa aux éditions Actes Sud !
Meilleur livre de la semaine : Éloge de la haine de Khaled Khalifa aux éditions Sindbad/Actes Sud !

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Hakim Aoudia.

Notre note

Commentaires

0

Ajouter un commentaire


Fermer le menu