Exposition L’Étoffe des Flamands au MBA de Tours !
Réserver train Réserver hôtel MBA Tours Catalogue de l'exposition Rubens, Van Dyck et Jordaens (livre)

Exposition L’Étoffe des Flamands au MBA de Tours !

Tours

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Fruit d’un partenariat entre les musées du Mans, de Tours et d’Angers, l’exposition L’Étoffe des Flamands est présenté au MBA de Tours du 9 juin au 2 octobre 2023. Il s’agit là, de la première exposition croisant la peinture et l’art du vêtement aux Pays-Bas au XVIIe siècle.

La mode à l’ère du siècle d’or néerlandais

Le XVIIe siècle a été témoin d’une période de grande splendeur dans le monde de la mode en Europe. Parmi les styles les plus emblématiques de cette époque, le costume flamand se distingue par son raffinement et son opulence. Ainsi, porté par les élites, il devient un symbole de statut et de richesse.

Il se caractérise par des lignes droites et structurées, mettant en valeur la silhouette. Les hommes portent des vestes ajustées et des pantalons bouffants, tandis que les femmes arborent des robes ornées de grandes fraises, de dentelles et de broderies somptueuses. En effet, même si on aimait porter du noir à l’époque, les couleurs vives et les tissus luxueux étaient également très prisés, reflétant ainsi le goût de l’époque pour l’opulence.

Enfin, en tant qu’expression des problématiques propres à la société néerlandaise du XVIIe siècle, les vêtements éclairent des questions sociales, commerciales, économiques et philosophiques.

Jacob Jordaens : Autoportrait (1648-1650). Crédit photo Fondation Roi Baudouin. (Exposition L'Étoffe des Flamands au MBA de Tours !).
Jacob Jordaens : Autoportrait (1648-1650). Crédit photo Fondation Roi Baudouin. (Exposition L’Étoffe des Flamands au MBA de Tours !).

Une exposition collaborative et itinérante

Fruit d’un partenariat entre les musées du Mans, de Tours et d’Angers, L’étoffe des Flamands est la première exposition croisant la peinture et l’art du vêtement aux Pays-Bas au XVIIe siècle.

Après avoir été présentée au musée de Tessé du Mans, du 22 octobre 2022 au 29 janvier 2023, elle arrive au musée de Beaux-Arts de Tours, du 9 juin au 2 octobre 2023. Elle finira son parcours au musée d’Angers en 2024.

Enfin, le commissariat scientifique en a été confié à Alexandra Bosc, conservatrice du patrimoine, spécialiste renommée de la mode et du costume.

Atelier Jan van den Hoecke : Sibila Tiburtina. Crédit photo musée de Tessé du Mans. (Exposition L'Étoffe des Flamands au MBA de Tours !).
Atelier Jan van den Hoecke : Sibila Tiburtina. Crédit photo musée de Tessé du Mans. (Exposition L’Étoffe des Flamands au MBA de Tours !).

Une exposition qui fait dialoguer la mode et la peinture

L’exposition s’interroge sur la relation au vêtement entretenue non seulement par les élites mais aussi par les classes sociales plus modestes, en étudiant leurs modes de production, de commercialisation et de consommation dans la société néerlandaise du XVIIe siècle.

Elle rassemblera plus d’une soixantaine d’œuvres, principalement des tableaux, des gravures et des archives qui dialogueront avec des éléments de vêtements et pièces de tissus, anciens ou modernes, aidant le public à appréhender les différentes textures représentées ainsi qu’à comprendre l’agencement des habits.

Enfin, l’exposition L’Étoffe des Flamands présentera de nombreux chefs-d ’œuvres qu’il est urgent de (re)découvrir. Il s’agit notamment, de l’Autoportrait de Jacob Jordaens du musée d’Angers, la série des Sibylles de l’atelier de Jan van den Hoecke du musée du Mans, le Portrait de Jeune Femme de Bartholomeus van der Helst, ou La Fuite en Égypte de Rembrandt du musée de Tours.

Rembrandt : La Fuite en Égypte (1627). Crédit photo MBA de Tours. (Exposition L'Étoffe des Flamands au MBA de Tours !).
Rembrandt : La Fuite en Égypte (1627). Crédit photo MBA de Tours. (Exposition L’Étoffe des Flamands au MBA de Tours !).

À découvrir en famille

L’exposition L’Étoffe des Flamands au MBA de Tours convient parfaitement aux enfants à partir de 10 ans. En effet, elle offre une opportunité précieuse d’enrichir et prolonger les programmes de l’éducation nationale pour les cycles 3, 4 et 5 :

  • CM1 à CM2 (Cycle 3) : Une immersion dans l’histoire et la culture du XVIIe siècle, en lien avec les programmes d’histoire. Les enfant peuvent découvrir les vêtements, les textiles et les tableaux de l’époque, ce qui leur permet de comprendre les codes sociaux, les valeurs et les différences entre les classes sociales. Par exemple, l’étude des vêtements portés par les élites et les classes modestes peut servir à illustrer les inégalités de l’époque.
  • Collège (Cycle 4) : Approfondir l’étude de l’histoire de l’art et de la mode. Les collégiens peuvent analyser les tableaux, les techniques artistiques et les styles de l’époque. Parallèlement, l’étude des vêtements et des tissus offre un point d’entrée concret pour aborder des sujets tels que le commerce, la production artisanale et les échanges culturels à l’échelle européenne. Par exemple, étudier comment les tissus flamands étaient produits et exportés.
  • Lycée (Cycle 5) : Les lycéens peuvent étudier les œuvres d’art sous un angle historique, artistique et socioculturel, en les replaçant dans le contexte du siècle d’or néerlandais. De plus, l’étude des vêtements peut être liée à des sujets tels que l’histoire de la mode, la sociologie et l’évolution des normes sociales. Par exemple, ils peuvent analyser comment la mode reflétait les idéaux de beauté et de statut social de l’époque.
Quand les vêtements des Pays-Bas du XVIIe siècle se dévoilent. (Exposition L’Étoffe des Flamands au MBA de Tours !).

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Rosa Tandjaoui.

Notre note

Le musée de Tessé prend de l’étoffe

Jet Tours

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor