Notre playlist pour découvrir le funk cosmique de Thundercat !
Thundercat (vinyles) ULTIMA 40 KOMBO VINYL 250 Thundercat (CD) Écouter notre playlist Regarder

Notre playlist pour découvrir le funk cosmique de Thundercat !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Stephen Lee Bruner, mieux connu sous son nom de scène Thundercat, est un personnage baroque. Ce virtuose de la basse, doté d’une voix de velours, ravive en nous la nostalgie du jazz fusion des années 1970. Voici notre playlist pour découvrir le funk cosmique de Thundercat, en vinyle de préférence !

Notre playlist pour découvrir le funk cosmique de Thundercat !

Une enfance sous le signe de la musique

Stephen Lee Bruner nait le 19 octobre 1984 à Los Angeles en Californie, dans une famille de musiciens. En effet, son père Ronald fut batteur de The Temptations, Gladys Night et Diana Ross and The Supremes. Tandis que son frère aîné, Ronald Jr., batteur du groupe Suicidal Tendencies et du Stanley Clarke Band. Enfin, sa maman, Pam Bruner, flûtiste et son petit frère, Jameel Kintaro Bruner, musicien de R&B.

Stephen Lee Bruner et son frère Ronald Jr. (Notre playlist pour découvrir le funk cosmique de Thundercat !).
Stephen Lee Bruner et son frère Ronald Jr. (Notre playlist pour découvrir le funk cosmique de Thundercat !).

Il commence à jouer de la basse dès son plus jeune âge, inspiré par Stanley Clarke et Marcus Miller. Il connait ses premiers succès à 15 ans, lorsqu’il intègre le boys band No Curfew.

L’année suivante, il rejoint son frère Ronald Jr. et intègre le groupe de metal alternatif Suicidal Tendencies, en remplacement de l’ancien bassiste Josh Paul.

Premières collaborations

En 2004, il rejoint le saxophoniste de jazz Kamasi Washington, avec lequel il collaborera régulièrement : « C’est comme si on n’avait pas cessé d’être des gamins. Comme si on avait encore quinze ans. On s’est toujours bien marrés ensemble, et quand on se voit, on rigole, on a toujours un truc à se raconter. »

Meet the Trio of L.A. Jazz Players Who Helped Kendrick Lamar Crush the Grammys. (Notre playlist pour découvrir le funk cosmique de Thundercat !).

À la même époque, il rencontre le rappeur et producteur Steven Ellison alias Flying Lotus, avec lequel il sortira tous ses albums solos : The Golden Age of Apocalypse en 2011, Apocalypse en 2013, Drunk en 2017, It Is What It Is en 2020 et un EP The Beyond / Where the Giants Roam en 2015.

C’est également ce dernier qui le pousse à chanter : « Il a vu quelque chose que je ne voyais pas (…). J’ai discuté récemment avec J. Cole (le rappeur US, ndlr) : il essayait de me sonder et c’est là que j’ai réalisé à quel point je faisais confiance à Lotus. Quand je repense à ce jour-là, c’est exactement ça : j’ai fait confiance à mon pote. Et il avait raison. »

Thundercat – ‘Them Changes’ (Official Video). (Notre playlist pour découvrir le funk cosmique de Thundercat !).

Une fusion et une ouverture à tous les genres

Thundercat a également collaboré avec bon nombre d’artistes, de Snoop Dogg aux Red Hot Chili Peppers en passant par Kendrick Lamar, Erykah Badou et Mac Miller.

Il s’essaie même au métier d’acteur dans la série Le livre de Boba Fett, diffusée sur Disney+.

« Fennec’s Cybernetic Implants » – Book of Boba Fett S01 E04. (Notre playlist pour découvrir le funk cosmique de Thundercat !).

Sans jamais s’enfermer dans une mode ou un style, il mélange astucieusement le jazz, le funk, la soul, le R&B, le hip-hop et l’électro, pour créer une musique à son image ; c’est-à-dire unique.

Le vinyle, une culture

Si vous n’avez pas encore succombé au retour du vinyle, qui n’a par ailleurs jamais disparu, il est temps de vous y mettre.

Bien plus qu’un simple objet, il séduit de plus en plus, néophytes et passionnées, par la qualité de ses pochettes, sa fidélité sonore et la richesse du son.

De plus, il permet de se réapproprier l’instant et de prendre le temps.

Tout commence par ce petit rituel, où l’on choisit son disque, puis on extrait la galette de sa pochette et de son étui en plastique. Il faut ensuite la poser sur la platine, positionner soigneusement l’aiguille, savoir apprécier son crépitement si caractéristique, s’assoir et écouter, en parcourant la jaquette.

Bien choisir sa platine

Support privilégié pour apprécier cette qualité de son si particulière, le disque vinyle nécessite de s’équiper en conséquence.

J’ai choisi pour vous avec le souci du meilleur rapport qualité prix, le système stéréo complet ULTIMA 40 KOMBO VINYL 250 de Teufel.

ULTIMA 40 KOMBO VINYL 250 de Teufel. (Meilleur album de la semaine : Ghost Song de Cécile McLorin Salvant !).

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne écoute.

Hakim Aoudia.

Notre note
filmotv
TickeTac

Thundercat : NPR Music Tiny Desk Concert

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor