Meilleur livre de la semaine : Comment devenir un ange de Jean Barbe !
Comment devenir un ange Jean Barbe Actes Sud Leméac

Meilleur livre de la semaine : Comment devenir un ange de Jean Barbe !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Qui est Victor Lazarre ? Un manipulateur, un mentaliste, un messie, un faux prophète, ou simplement un homme qui, par son immense capacité d’écoute réussit à rendre les autres plus heureux. C’est à ces questions, et bien d’autres, que devra répondre François, jeune journaliste débutant qui croise le chemin de Victor Lazarre. Comment devenir un ange, de Jean Barbe aux éditions Leméac/Actes Sud, est notre meilleur livre de la semaine.

« L’être le plus extraordinaire que j’ai rencontré »

C’est à la suite d’un concours, intitulé « L’être le plus extraordinaire que j’ai rencontré », organisé par le journal où François travaille, que ce dernier croise le chemin de Victor Lazarre.

En effet, après avoir reçu, classé et lu des centaines de lettres, François en sélectionne cinq qui font mention d’un seul et même homme.

« Cinq personnes habitant une même ville rencontrent au cours d’un même printemps un inconnu qui, en l’espace de quelques heures, modifie leur vision du monde et leur redonne un certain sens de la dignité, de la beauté et de la bonté. »

Fasciné, François se met en quête ; il doit absolument retrouver Victor Lazarre.

Voici un roman remarquable mêlant un humour décapant à une profonde réflexion sur l’amour, l’espoir et la liberté.

Jean Barbe, auteur de Comment devenir un ange, notre meilleur livre de la semaine.
Jean Barbe, auteur de Comment devenir un ange, notre meilleur livre de la semaine.

Extrait

« – La douleur, dit-elle.

– C’est ton sujet, ça, la douleur ?

Elle secoua la tête et se suça les dents.

– La négation de la douleur.

(…) – Mon principe de base, c’est que le fascisme, toutes les dictatures, tous les totalitarismes ont pour but premier de nier la douleur. Ils ne nient pas que la douleur existent, mais ils affirment, que dis-je, ils promettent qu’elle peut disparaître si on suit leur programme à la lettre. Ce qu’ils nient, c’est le caractère inéluctable de la douleur. (…) Pour les fascistes, la douleur n’est pas une composante de la vie, elle n’est pas chevillée à la vie aussi solidement que peuvent l’être les atomes d’une molécule. Pour les fascistes, il existe une vie sans douleur, et c’est la vie fasciste. »

Jean Barbe à Gaspé. (Meilleur livre de la semaine : Comment devenir un ange de Jean Barbe !).

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Hakim Aoudia.

Notre note
filmotv
TickeTac

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor