Meilleur livre de la semaine : Fleur de roche d’Ilaria Tuti !
Fleur de roche Ilaria Tuti Première Guerre mondiale Italie Les Alpes

Meilleur livre de la semaine : Fleur de roche d’Ilaria Tuti !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Durant la Première Guerre Mondiale, les crêtes des Alpes, des Dolomites et du Frioul italien deviennent le théâtre d’une « guerre blanche » d’une intensité inégalée, entre les armées italienne et austro-hongroise. Ilaria Tuti nous plonge dans cette épopée romanesque, révélant le dévouement et l’abnégation des « porteuses », ces femmes restées en contrebas. Transportant armes, munitions et soutien, elles assurent également le rapatriement des blessés et des morts. Au cœur de cette fresque, la montagne, majestueuse et impitoyable, devient un personnage à part entière. Un récit saisissant à ne surtout pas manquer. Fleur de roche d’Ilaria Tuti, aux éditions Stock, c’est notre meilleur livre de la semaine !

Un épisode méconnu de la Première Guerre Mondiale

Au cours du premier conflit mondial, une guerre particulière a lieu sur les crêtes des Alpes. Parfois à plus de 3.000 mètres d’altitude, elle oppose les armées italienne et austro-hongroise, de 1915 à 1918. Et prend le nom de « guerre blanche ».

En effet, face aux défis inhérents à cet environnement hostile, les soldats se battent en altitude. Le plus souvent dans la neige et la glace, sous des températures négatives.

C’est également une guerre qui prend diverses formes. Il y a là des opérations de guérilla, l’aménagement de tranchées et même la pose de mines.

Au final, des combats extrêmement éprouvants et meurtriers, qui alimentent une représentation imaginaire et iconographique fantasmée, contribuant à une idéalisation héroïque des combattants, notamment des chasseurs alpins. À tel point que ces montagnes, devenues des champs de bataille, finissent par être sacralisés en tant que lieux de mémoire.

Soldats italiens dans les Alpes en 1915. (Meilleur livre de la semaine : Fleur de roche d’Ilaria Tuti !).
Soldats italiens dans les Alpes en 1915. (Meilleur livre de la semaine : Fleur de roche d’Ilaria Tuti !).

Un vibrant hommage au courage des femmes

C’est dans ce contexte particulier qu’Ilaria Tuti célèbre, avec Fleur de Roche, aux éditions Stock, le courage, le sacrifice et l’abnégation des ces femmes que l’on nommait « porteuses ».

Restées dans les villages en contrebas, elle vont soutenir le front en transportant armes, munitions et ravitaillements. Mais elle vont également se charger du rapatriement des blessés et des morts.

Une lourde tâche qu’elles vont accomplir avec dévouement et engagement, tout en continuant à jouer leur rôle de mères et de paysannes.

Une fresque romanesque magistrale, où les personnages, tous plus remarquables les uns que les autres, sont décrits avec une précision saisissante. Y compris la montagne ; sublime, sauvage et souvent hostile, qui en devient un, à part entière.

À lire absolument !

Portrait de porteuses en 1916 dans les Alpes de Carni. (Meilleur livre de la semaine : Fleur de roche d’Ilaria Tuti !).
Portrait de porteuses en 1916 dans les Alpes de Carni. (Meilleur livre de la semaine : Fleur de roche d’Ilaria Tuti !).

Extrait

« Enfant, sur ces montagnes, je vis une horde de loups.

Mon père me les désigna entre les branches chargées de neige, au-delà du mamelon qui nous masquait. Ils formaient une procession errante sur l’autre rive du ruisseau.

Il me convainquit que j’étais capable de percevoir leur odeur dans le vent. Je m’en souviens encore : pelage trempé et vie errante, chaude âpreté, sang sauvage.

Le fusil resta sur l’épaule de mon père.

« Les loups ne se mangent pas entre eux », me dit-il dans un murmure qui portait les accents de sa voix de stentor. Il avait le torse large, que j’adorais sentir se soulever sous ma joue à chaque éclat de rire.

Par ces quelques mots, il sut tout m’expliquer, il m’arma d’une règle de vie et d’une conscience que je n’ai plus jamais perdue. Il a toujours compris quelle était la place de l’homme en ce monde. »

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Hakim Aoudia.

Notre note
Jet Tours

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor