Patrimoine : Visite du domaine royal de Dreux !
Réservez train Réservez hôtel Réservez Billets Achetez Dreux (livres)

Patrimoine : Visite du domaine royal de Dreux !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Le domaine royal de Dreux est un site historique et patrimonial majeur, situé en région Centre-Val de Loire. À une 1h15 de Paris et en plein centre-ville, il comprend les vestiges d’une ancienne place forte médiévale, une chapelle et un parc. Un lieu chargé d’histoire idéal pour une sortie en famille, car il propose une variété d’activités et d’animations adaptées à tous les âges. La visite du domaine royal de Dreux reste incontournable. Patrimoine : Visite du domaine royal de Dreux !

Les origines du domaine royal

La ville de Dreux a une longue histoire, qui remonte à l’époque gallo-romaine. La bourgade était alors capitale de la tribu des Durocasses. Ainsi, située sur une colline dominant la vallée de l’Eure, cette position stratégique attire les Romains. Ces derniers construisent une forteresse à cet emplacement, appelée Castrum Drocas.

La forteresse a été le centre d’un comté carolingien, avant de dépendre du duché de Normandie. Au XIIe siècle, le roi Robert II prend le contrôle de la forteresse et l’intègre à la couronne.

Robert II le Pieux (996-1031). Peinture de Merry-Joseph Blondel (XIXe siècle). Domaine public. (Visite du domaine royal de Dreux !).
Robert II le Pieux (996-1031). Peinture de Merry-Joseph Blondel (XIXe siècle). Domaine public. (Visite du domaine royal de Dreux !).

Histoire du domaine royal

Le domaine royal de Dreux a connu une histoire riche et mouvementée. Au XIIe siècle, le roi Robert II donne le château, la ville et le comté de Dreux à son fils Robert de France. Ainsi, ce dernier fonde la Maison capétienne de Dreux. Dès lors, la forteresse devient un important centre de pouvoir. Mais elle est également le théâtre de nombreux événements historiques. Notamment la bataille de Dreux en 1562, qui marque le début des guerres de religion.

Au 18e siècle, le domaine est vendu à la maison de Bourbon-Penthièvre. Cependant, au cours de la Révolution française, le domaine est confisqué et partiellement détruit.

Dreux : le château en 1562, gravure ancienne. Domaine public. (Visite du domaine royal de Dreux !).
Dreux : le château en 1562, gravure ancienne. Domaine public. (Visite du domaine royal de Dreux !).

La chapelle royale de Dreux

À l’origine, le duc de Penthièvre, Louis-Jean-Marie de Bourbon, descendant de Louis XIV, dut quitter Rambouillet pour le comté de Dreux en 1775. En 1783, il fit transférer neuf cercueils, abritant ses parents, son épouse, leurs enfants, depuis l’église de Rambouillet pour les inhumer dans la collégiale Saint-Étienne du château de Dreux.

Cependant, la Révolution française apporte ses bouleversements. Ainsi, en 1793, alors que le duc vient de décéder, le caveau familial est pillé pour récupérer le plomb des cercueils et les corps jetés dans une fosse commune.

Chapelle royale de Dreux. Crédit photo domaine royal de Dreux. (Visite du domaine royal de Dreux !).
Chapelle royale de Dreux. Crédit photo domaine royal de Dreux. (Visite du domaine royal de Dreux !).

En 1797, la duchesse d’Orléans, dernière héritière, fut exilée et les biens de la famille confisqués puis vendus. Cependant, en 1816, libérée, elle rachète le domaine et fait ériger une chapelle sur l’ancienne fosse commune par l’architecte Claude-Philippe Cramail. Véritable merveille de l’architecture néogothique, elle devint le mausolée familial. Elle se distingue par sa coupole munit d’un vitrail réalisé par la Manufacture de Sèvres, tout comme l’ensemble de ses autres vitraux. Ajoutons qu’elle dispose d’œuvres d’Ingres et de Viollet-le-Duc.

Témoin de l’histoire mouvementée de la famille d’Orléans, elle offrant un lieu de repos éternel à ses membres. Dont Louis-Philippe, dernier roi de France.

Coupole et vitraux de la nécropole royale des Orléans. Crédit photo paj-mag.fr. (Visite du domaine royal de Dreux !).
Coupole et vitraux de la nécropole royale des Orléans. Crédit photo paj-mag.fr. (Visite du domaine royal de Dreux !).

Le parc du domaine royal de Dreux

Le domaine royal de Dreux comprend deux parcs, d’une superficie totale de 6 hectares. Ils sont aménagés dans le style des parcs à l’anglaise, et abritent de nombreuses espèces d’arbres et de fleurs. Enfin, les jardins paysagers se divisent en deux espaces reliés par un pont et sont agrémentés de nombreux édifices.

Vue aérienne du domaine royal de Dreux. Crédit photo Alexis Petitprez. (Visite du domaine royal de Dreux !).
Vue aérienne du domaine royal de Dreux. Crédit photo Alexis Petitprez. (Visite du domaine royal de Dreux !).

À découvrir en famille

La visite du domaine royal de Dreux offre une expérience enrichissante pour les enfants à partir de 10 ans. Elle allie histoire, patrimoine et apprentissage, en s’inscrivant parfaitement dans les programmes de l’éducation nationale.

CM1/6e (Cycle 3)

La découverte de la chapelle Saint-Louis peut être extrêmement enrichissante. Les enfants peuvent explorer l’histoire de la famille d’Orléans à travers leurs sépultures et comprendre le contexte révolutionnaire.

Collège (Cycle 4)

La visite peut s’approfondir en abordant les implications sociétales de la Révolution française. Les enfant peuvent aborder les événements tragiques liés à cette dernière et discuter des idéaux républicains. Les exemples concrets des restes royaux transférés et la reconstruction de la chapelle favorisent la compréhension des enjeux historiques et culturels de l’époque.

Lycée (Cycle 5)

Ici, la visite peut se focaliser sur l’architecture et l’urbanisme du XIXe siècle. La chapelle, construite en utilisant des matériaux de différentes époques, peut être explorée sous l’angle de l’évolution architecturale. De plus, aborder la vie du duc de Penthièvre et la manière dont il a préservé le patrimoine peut également être une occasion d’aborder le concept de préservation historique.

Visite du domaine royal de Dreux !

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Rosa Tandjaoui.

Notre note
filmotv
TickeTac
Jet Tours

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor