Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !
Réservez train Réservez hôtel Abbaye de Fleury Le Belvédère Achetez Saint Benoît (livres)

Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 6 minutes

Situé à 40 minutes d’Orléans, dans le département du Loiret et la région Centre-Val de Loire, l’Abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire, également appelée abbaye de Fleury, est un véritable joyau de l’art roman qui abrite les reliques de Saint Benoit, fondateur de l’ordre des Bénédictins. La visite de L’abbaye Saint-Benoît-sur-Loire, également appelée abbaye de Fleury, est incontournable pour tous les passionnés d’histoire et de patrimoine !

Les origines

Nous sommes au VIIe siècle, durant l’épiscopat de l’évêque Leodegarius d’Orléans. L’abbé Léodebold, qui dirige la collégiale Saint-Aignan, exprime le désir d’introduire la règle monastique de Saint Benoît dans son abbaye. Cependant, confronté à un refus de la part de ses moines, il prend l’initiative de fonder une nouvelle abbaye. Pour cela, il s’appuie sur le roi des Francs, Clovis II, et bénéficie même du soutien de son épouse, Bathilde. En effet, cette dernière est favorable à l’établissement de nouvelles institutions monastiques. Ainsi, Léodebold obtient la propriété de Floriacum, une villa gallo-romaine située à proximité d’Orléans et des rives de la Loire.

En 651, la nouvelle abbaye est fondée, et des moines, dont Liébaut et Rigomaire, probablement les futurs premiers abbés de Fleury, y sont dépêchés pour y établir une communauté monastique. Ceux-ci adaptent les structures existantes de cette propriété royale à leurs besoins. Dès lors, deux oratoires y sont érigés, l’un dédié à saint Pierre et l’autre à la Vierge Marie. Voilà comment, un 27 juin 651, naît l’un des premiers monastères en Gaule celtique à adopter la règle bénédictine. Plus tard, des reliques de Saint Benoît y sont transférées, donnant ainsi à l’abbaye son nom actuel.

La collégiale St-Aignan (gravure XIXe siècle, coll. part.). Crédit photo Loiret/MUSEFREM. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).
La collégiale St-Aignan (gravure XIXe siècle, coll. part.). Crédit photo Loiret/MUSEFREM. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).

L’évolution

À partir du IXe siècle, avec les invasions normandes, les pillages, destructions et autres incendies se succèdent. Ainsi, on sait aujourd’hui que l’édifice actuel est la quatrième bâtisse érigée à cet emplacement précis. Cependant, aucun vestige antérieur au XIe siècle n’a pu être préservé. En effet, entre les XIe et XIIIe siècles, l’abbatiale subit un processus de reconstruction méticuleux, où chaque élément architectural est réédifié conformément à sa conception d’origine. Ainsi, la tour-porche, ornée de douze chapiteaux historiés, est reconstruite sous l’impulsion de l’abbé Gauzlin, de l’an 1004 à 1030. Par la suite, le chevet déambulatoire et les chapelles qui l’entourent sont achevés autour de 1108. Enfin, la nef est réédifié entre 1160 et 1207.

Cette période constitue l’apogée de l’abbaye. Ainsi, ses moines sont mondialement connus pour leurs calligraphies et enluminures, faisant de sa bibliothèque et de son scriptorium une référence en Occident.

Elle évolue ultérieurement vers sa vocation d’église paroissiale vers l’an 1803 et se voue au culte de la Vierge Marie et de Saint Benoît.

Planche gravée du 17ème siècle représentant l'abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire, en France, dans le livre Monasticon Gallicanum. Crédit photo wikimedia commons. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).
Planche gravée du 17ème siècle représentant l’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire, en France, dans le livre Monasticon Gallicanum. Crédit photo wikimedia commons. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).

L’affaiblissement et le déclin

Au XIVe siècle, l’abbaye traverse une période de difficultés marquée par la réduction de ses revenus, les destructions causées par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans, un incendie dévastateur, et les diverses exigences de paiement de rançons. Ainsi, en 1415, la communauté monastique se réduit à seulement 24 moines.

À la fin du XVe siècle, le régime de la commende place à la tête de l’abbaye des seigneurs séculiers, initialement choisis par la communauté monastique, mais de plus en plus préoccupés par les gains matériels au détriment de la spiritualité. Cette tendance conduit à un déclin de la discipline monastique.

Les Guerres de Religion au XVIe siècle aggravent la situation, laissant l’abbaye en ruines et entraînent une chute des effectifs. Cependant, au milieu du XVIIe siècle, une brève relance est observée grâce à l’arrivée des moines de la congrégation de Saint-Maur.

Avec la Révolution française, c’est la fin d’une histoire de près de 12 siècles et le départ des derniers moines. Ensuite, l’abbaye est démolie par un architecte parisien, Benoît Lebrun, avant d’être vendue. Enfin, en 1935, la communauté de la Pierre-Qui-Vire rachète les terres de l’abbaye et y rétablit l’observance monastique, entraînant la restauration des bâtiments.

Abbaye Saint-Benoît-sur-Loire. Crédit photo Conservation Départementale du Loiret. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).
Abbaye Saint-Benoît-sur-Loire. Crédit photo Conservation Départementale du Loiret. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).

De nos jours

L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire accueille de nos jours une communauté d’une trentaine de moines bénédictins. Ces derniers mènent une existence conforme aux préceptes de la règle de Saint Benoît, qui prône la symbiose de la prière et du travail, incarnée par le célèbre adage « Ora et Labora » (prie et travaille). Ainsi, cette communauté s’adonne à une multitude d’activités pour assurer sa subsistance. En effet, en plus de gérer un flux touristique conséquent (autour de 100 000 visiteurs annuels), les moines disposent d’un atelier de confiserie, où il produisent des Moinillons (bonbons en forme de petits moines) et des pastilles, ainsi qu’un atelier de porcelaine, où sont fabriqués assiettes, tasses, plats, mugs et autres objets décoratifs, entièrement peints à la main et cuits sur place. Ces produits artisanaux fabriqués par la communauté, ainsi qu’un grand choix de productions d’autres monastères de France et un très large choix de livres sont ensuite vendus dans le magasin de l’abbaye.

Crypte de l'abbaye Saint-Benoît-sur-Loire. Crédit photo ALP Alain Larivière Photographies. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).
Crypte de l’abbaye Saint-Benoît-sur-Loire. Crédit photo ALP Alain Larivière Photographies. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).

Que voir ?

Sachez que seules l’Abbatiale et la crypte sont accessibles au public, tandis que le monastère et les ateliers restent privés :

  • La Basilique est ouverte tous les jours de 6h30 à 22h00. Des visites guidées sont proposées de mars à octobre, en principe les dimanches et fêtes à 15h15, les samedi à 14h45. Contact : [email protected]
  • La porterie de l’abbaye est ouverte en semaine de 9h30 à 11h30 et de 15h00 à 17h30, le dimanche de 9h30 à 10h30, de 12h30 à 13h00 et de 15h30 à 17h30
  • Le magasin est ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 14h30 à 17h30, sauf le mardi matin. Le dimanche de 12h15 à 13h et de 14h à 17h30. Tél : 02 38 35 77 80
  • Enfin, il est possible de séjourner à l’abbaye et d’y faire retraite en contactant : [email protected]
Vu du ciel : l’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).

Ne pas oublier Le Belvédère

Pour finir votre visite en beauté, n’oubliez pas de vous rendre au Belvédère, qui se trouve à 250 m de l’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire. Ce Centre d’Interprétation de l’Art Roman, inauguré en novembre 2019, est un établissement culturel novateur dépourvu de collections, qui offre une rétrospective de 1 400 ans d’histoire liée à l’abbaye. En effet, ce musée interactif et ludique combine des outils multimédias et des maquettes pour retracer l’évolution de l’abbaye. Ainsi, il permet de découvrir des abbés tels que Théodulfe, Abbon et Gauzlin, qui ont contribué à son rayonnement, tout en décryptant l’architecture de l’abbatiale. Enfin, le parcours, entièrement bilingue en français et en anglais, propose divers jeux pour initier les familles à la vie des moines bénédictins, aux mystères de la basilique et à l’enseignement médiéval.

Tourisme : découverte du Belvédère de Saint-Benoit sur Loire. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).

À découvrir en famille

L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire est une destination culturelle et patrimoniale parfaitement adaptée aux enfants à partir de 10 ans. Cette visite, retraçant l’histoire médiévale et l’architecture romane, s’intègre idéalement aux programmes de l’Éducation nationale. De plus, elle permet aux enfants de découvrir la vie monastique, basée sur la règle de Saint Benoît, mêlant prière et travail. Enfin, le Belvédère, ce musée proche de l’abbaye, complète l’expérience en utilisant des outils multimédias pour retracer son histoire.

En somme, cette visite offre une immersion dans l’histoire, la culture, la spiritualité et l’art médiéval et roman, tout en enrichissant l’éducation des enfants.

Vue de l'abbaye de Saont-Benoît-sur-Loire du Belvédère. Crédit photo Tourisme Loiret Luc Boegly. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).
Vue de l’abbaye de Saont-Benoît-sur-Loire du Belvédère. Crédit photo Tourisme Loiret Luc Boegly. (Patrimoine : Visite de L’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire (Fleury) !).

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Rosa Tandjaoui.

Notre note
filmotv
TickeTac
Jet Tours

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor