Centenaire du saxophoniste de jazz Sonny Stitt !
Achetez Sonny Stitt (Albums) Écoutez Sonny Stitt en HD Achetez Jazz (livres)

Centenaire du saxophoniste de jazz Sonny Stitt !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 5 minutes

Immense saxophoniste de l’ère bebop, auteur de plus d’une centaine d’albums, Sonny Stitt a longtemps souffert de l’image réductrice d’imitateur de Charlie Parker, que certains critiques mal intentionnés ont voulus, à tort, lui coller. Il n’en reste pas moins l’un des meilleurs stylistes de son instrument ; à l’alto bien sûr, mais également, et plus rarement au ténor. À l’occasion du centenaire de sa naissance, découvrons l’histoire du saxophoniste de jazz Sonny Stitt. L’occasion d’écouter du jazz avec vos ados, afin d’élargir leurs horizons musicaux et de les sensibiliser à l’art de l’improvisation !

Une famille de musiciens

Edward Sonny Stitt naît le 2 février 1924 à Boston, dans le Massachusetts. Il est issu d’une famille de musiciens : des parents professeurs de musique et un frère pianiste classique. Très tôt, la famille s’installe à Saginaw, dans le Michigan, et c’est là que sa mère l’initia au piano, alors qu’il n’a que six ans. Avant d’opter pour le saxophone à l’âge de 10 ans. À l’école, son talent est détecté très tôt par ses professeurs, et il brillera dans les orchestres de son collège, puis de son lycée.

Saginaw (Michigan) dans les années 1930
Saginaw (Michigan) dans les années 1930. (Centenaire du saxophoniste de jazz Sonny Stitt !).

Une rencontre décisive

En 1942, fraîchement diplômé, il commence à jouer professionnellement à Detroit et à Newark, dans le New Jersey, avant de rejoindre le groupe du chanteur Tiny Bradshaw en 1943. À l’époque, il possède déjà de nombreux enregistrements de Charlie Parker, et profite d’une tournée à Kansas City pour le rencontrer. Ils resteront amis jusqu’à la mort de Bird, en 1955.

Dès le milieu des années 1940, il intègre successivement Le big band de Billy Eckstine et le groupe de Dizzy Gillespie. Ainsi, il côtoyer des grands noms du bebop tels que Dexter Gordon, Gene Ammons ou Bud Powell. Cependant, dépendant à l’alcool et aux stupéfiants, il purge une peine de prison pour trafic de drogue, de 1948 à 1949.

Dans les années 1950, il s’essaie au ténor et enregistre à de nombreuses reprises avec le saxophoniste Eddie Lockjaw Davis. Avant de s’essayer au jazz afro-cubain en compagnie de Thad Jones et Chick Corea. Il effectue également une tournée en Europe avec l’orchestre Jazz at the Philharmonic de Norman Granz, entre 1958 et 1959.

I Want To Be Happy · Sonny Stitt Quartet (1949). (Centenaire du saxophoniste de jazz Sonny Stitt !).

Une immense carrière

En 1960, il rejoint Miles Davis, mais se fait très vite remplacer par Hank Mobley, à cause de son addiction à l’alcool. Musicien boulimique, il ne cesse d’alterner entre sa carrière solo et son statut de sideman extrêmement demandé. Ainsi, il enregistre en 1964 Stitt Plays Bird avec Jim Hall, un album en hommage à Charlie Parker. Avant d’effectuer une tournée au Japon avec Clark Terry et Jay Jay Johnson. La même année, il flirte avec le jazz soul et enregistre Soul People en compagnie de Booker Ervin. Sonny Stitt sera également l’un des premiers musiciens de jazz à jouer du Varitone ; un saxophone électrique, notamment sur son album, What’s New!!!, en 1966.

Au début des années 1970, il fait partie du Giants of Jazz Tour, jouant avec des légendes telles que Thelonious Monk et Art Blakey. Sans oublier son album de 1972, Tune Up, qui est à mon humble avis l’un de ses chefs-d’œuvre absolu.

Ornithology · Sonny Stitt (1964). (Centenaire du saxophoniste de jazz Sonny Stitt !).

Un imitateur ou une voix originale

Accusé à tort, par certains critiques mal intentionnés, d’être un clone de Charlie Parker à l’alto, ou de Lester Young au ténor, Sonny Stitt n’en reste pas moins l’un des plus grands stylistes de son instrument. Un immense musicien doté d’un infaillible sens du rythme et du placement, ainsi que d’une technique imparable. De plus, et en ce qui me concerne, sonner comme Charlie Parker, ou Lester Young n’est pas un défaut, mais plutôt une qualité. Enfin, rappelons-nous qu’il influença de nombreux musiciens. Dont un certain John Coltrane qui le citait comme son saxophoniste préféré en 1956.

Sonny Stitt décède le 22 juillet 1982 à Washington, des suites d’une crise cardiaque.

Tune Up · Sonny Stitt (1959). (Centenaire du saxophoniste de jazz Sonny Stitt !).

Discographie (en tant que leader)

  • 1952: Kaleidoscope (Prestige)
  • 1955: Sonny Stitt Plays Arrangements by Quincy Jones (Roost, RST 2204)
  • 1956: Sonny Stitt (Roost, RST 2208)
  • 1956: For Musicians Only (Verve)
  • 1956: New York Jazz (Verve)
  • 1957: Personal Appearance
  • 1957: Sonny Side Up (Verve) – avec Dizzy Gillespie et Sonny Rollins
  • 1957: Only the Blues (Verve)
  • 1958: Sonny Stitt (Argo/MCA)
  • 1958: Burnin’ (Argo)
  • 1959: Sonny Stitt Sits In with the Oscar Peterson Trio (Verve)
  • 1962: Stitt Meets Brother Jack (Prestige)
  • 1962: Boss Tenors in Orbit (Verve)
  • 1963: Move on Over (Argo)
  • 1963: Salt And Pepper (Impulse)
  • 1963: Now! (Impulse)
  • 1963: Stitt Plays Bird (Atlantic)
  • 1963: Soul Shack (Prestige)
  • 1964: Primitivo Soul! (Prestige)
  • 1964: Soul People (Prestige)
  • 1965: The Complete Roost Sonny Stitt Studio Sessions
  • 1965: Live at Ronnie Scott’s
  • 1966: What’s New (Roulette)
  • 1967: Parallel-A-Stitt (Roulette)
  • 1969: Night Letter (Prestige)
  • 1971: Turn it On! (Prestige)
  • 1971: Just the Way It Was (Hyena, avec Don Patterson et Billy James)
  • 1972: Tune-Up! (Muse, avec Barry Harris, Sam Jones, Alan Dawson)
  • 1972: Constellation (Muse)
  • 1972: Sonny Stitt/12! (Muse)
  • 1974: The Champ (Muse)
  • 1974: Satan (Cadet)
  • 1976: Forecast: Sonny & Red (Catalyst, avec Red Holloway)
  • 1977: I Remember Bird (Catalyst Records)
  • 1977: A Tribute To Duke Ellington (With Strings) (Catalyst)
  • 1980: Sonny’s Back (Muse)
  • 1981: Sonny, Sweets and Jaws- Live at Bubbas, Whos Who in Jazz (avec Harry Sweets Edison, Eddie Lockjaw Davis)
  • 1982: Last Stitt Sessions (Muse)
Someday My Prince Will Come · Sonny Stitt (1966). (Centenaire du saxophoniste de jazz Sonny Stitt !).

À écouter en famille

Selon une étude de l’université d’Arizona publiée en 2018 dans la revue scientifique « Journal of Family Communication », les enfants qui ont partagé des expériences musicales avec leurs parents disent avoir de meilleures relations avec ces deniers à l’âge adulte. De plus, l’effet augmente avec l’adolescence, notamment au-delà de 14 ans.

Je ne saurai donc trop vous conseiller d’écouter du jazz, notamment la musique de Sonny Stitt, avec vos ados. Histoire d’élargir leurs horizons musicaux et de les sensibiliser à l’art de l’improvisation. Mais également l’occasion d’ouvrir des discussions sur la diversité culturelle et de les encourager à explorer les différentes traditions musicales du monde.

Car si le jazz est solidement ancré dans l’histoire culturelle afro-américaine, il puise également dans des traditions musicales du monde entier. De quoi contribuer à élargir leur vision du monde et promouvoir leur sensibilité pour la diversité et la compréhension interculturelle.

J.J. Johnson Sextet with Sonny Stitt, Bird Lives ! In Memoriam Charlie Parker. (Centenaire du saxophoniste de jazz Sonny Stitt !).

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne écoute.

Hakim Aoudia.

Notre note
filmotv
Nextstory

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor