Découvrez le château de Saché, refuge de Balzac !
Musée Balzac Le lys dans la vallée Honoré de Balzac René Benjamin Auguste Rodin

Découvrez le château de Saché, refuge de Balzac !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 4 minutes

Situé à 25 minutes au sud-ouest de Tour, le château de Saché servit de refuge à Honoré de Balzac, qui venait y écrire et se mettre à l’abri du tumulte parisien et de ses créanciers. C’est également dans cette demeure féodale que prend forme son chef-d’œuvre Le lys dans la vallée.

Les origines 

Le site de Saché se caractérise par une occupation humaine régulière depuis le néolithique. Ceci est confirmé par la découverte d’outils en silex taillé au bord de l’Indre, près du château actuel.  

Un premier hameau, surnommé Sacchaium, se met en place à l’époque romaine, autour du VIe siècle av. J.-C.. 

Dès 511 et la mort de Clovis, la région vit une longue période d’instabilité, qui dure près de trois siècles. Ainsi, les habitants creusent les coteaux de la vallée, y installant des souterrains pour se protéger des invasions incessantes. 

Il y a peu d’informations disponibles sur les différents seigneurs de Saché. Mais on sait qu’autour de 1250, le domaine appartenait à un certain Guillaume, qui y aurait édifié un premier château fort. 

De cette construction primitive demeure aujourd’hui : une tour d’enceinte, un pigeonnier, la base d’une autre tour incorporée dans le château actuel et une partie des douves.

Bord de l’Indre, Saché au début du XXe siècle. (Découvrez le château de Saché, refuge de Balzac !). Crédit photo musee-balzac.fr.

Le château Renaissance 

Au milieu du XVIe siècle, avec la fin de la guerre de Cent Ans, la région retrouve une relative sécurité et ses seigneurs, une certaine aisance financière. 

Ainsi, la famille Rouxelley, propriétaire du domaine de Saché, transforme successivement le château fort en un manoir de plaisance, dans le plus pur style Renaissance. En effet, une première aile sera ajoutée au XVIIe siècle, puis une seconde au XVIIIe siècle.  

Enfin, le château est racheté en 1803 par Jean de Margonne, héritier d’une riche famille de négociants, et son épouse, qui le réaménagent à leur goût. 

Ce dernier est un proche de la famille Balzac, dont il fut le voisin à Tours, pendant de nombreuses années.

Le château de Saché et son parc, début du XXe siècle. (Découvrez le château de Saché, refuge de Balzac !). Crédit photo musee-balzac.fr.

Un hôte illustre 

Honoré de Balzac fait ses premières visites au château de Saché en 1823. Dès lors, il y fera de nombreux séjours jusqu’en 1838. 

À l’époque, l’auteur de La Comédie humaine est criblé de dettes et poursuivi par ses créanciers. Ainsi, le château de Saché représente un refuge, qui lui permet d’échapper au tumulte de la vie parisienne. 

Mais Saché est également un lieu de calme et d’inspiration qu’il apprécie par-dessus tout : « Saché est un débris de château sur l’Indre, dans une des plus délicieuses vallées de Touraine. Le propriétaire, homme de cinquante-cinq ans, m’a fait jadis sauter sur ses genoux. Il a une femme intolérante et dévote, bonne, peu spirituelle. Je vais là pour lui, puis je suis libre. » 

En effet, c’est là qu’il écrit quelques-uns de ses plus beaux romans : Le Père Goriot, Illusions perdues et surtout son chef d’œuvre Le Lys dans la Vallée.

Balzac à Saché. (Découvrez le château de Saché, refuge de Balzac !).

Le Musée Balzac 

L’esprit du grand écrivain habite désormais les lieux. À tel point que René Benjamin (Prix Goncourt en 1915 pour son roman Gaspard), qui habite le château depuis qu’il en a épousé la propriétaire, Élisabeth Lecoy en 1916, écrit : « Se dire : « Il a marché là, travaillé là, dormi là. Ses yeux aimèrent ce qu’aiment les miens à présent. » 

On comprend pourquoi, lorsque quelques années plus tard, le château de Saché est racheté par Paul Métadier en 1926, ce dernier finit par y créer un musée consacré à Honoré de Balzac dès 1951. 

Finalement, le château et ses collections seront transmis au conseil général d’Indre-et-Loire en 1958. Paul Métadier conservera néanmoins ses fonctions de conservateur du musée, jusqu’au début des années 2000.

Le grand salon, Saché, musée Balzac. (Découvrez le château de Saché, refuge de Balzac !). Crédit photo musee-balzac.fr.

Un château-musée 

Ce lieu d’art et de culture héberge près de 2300 pièces. Il y a là de nombreuses sculptures, dont plusieurs plâtres originaux d’Auguste Rodin, des peintures, des éditions anciennes, des estampes, des dessins, des photographies et des manuscrits, dont trois recueils d’épreuves corrigées du Lys dans la Vallée. 

La salle à manger, aménagée en 1802, est ornée de papiers peints et de boiseries de style Directoire, tandis que la chambre de Balzac est tendue de papier, avec un trumeau de boiseries Louis XVI et une cheminée de marbre noir du XIXe siècle.

La chambre de Balzac. (Découvrez le château de Saché, refuge de Balzac !). Crédit photo musee-balzac.fr.

Pour finir, n’oubliez pas de vous promener dans le parc du château. En espérant que l’atmosphère paisible et romantique de ces deux hectares de verdure donnant sur le village de Saché et la vallée de l’Indre vous permette de retrouver l’inspiration. 

Rosa Tandjaoui 

Notre note
filmotv
Nextstory

Le musée Balzac – Château de Saché (officiel)

Jet Tours

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor