Meilleur album vinyle de la semaine : Jaye P Morgan, bijou de jazz-funk !
Achetez Achetez Ultima 40 Kombo Vinyl 250 Écoutez en Haute Résolution

Meilleur album vinyle de la semaine : Jaye P Morgan, bijou de jazz-funk !

Hakim Aoudia - Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Oubliée au États-Unis, Jaye P. Morgan est une quasi inconnue en France. C’est bien dommage, car cette chanteuse, actrice et présentatrice de télévision qui vient de fêter son 92e anniversaire et qui eu son heure de gloire dans les années 1960, fit un retour remarqué en 1976 avec un petit bijou de jazz-funk sobrement intitulé : « Jaye P Morgan« . Meilleur album vinyle de la semaine : « Jaye P Morgan » (1976), un bijou de jazz-funk !

Une star des années 1950 et 1960

De son vrai nom Mary Margaret Morgan, elle naît le 3 décembre 1931 à Mancos dans le Colorado et fait ses débuts dans le milieu artistique en tant que choriste à la radio, à l’âge de 17 ans. Au début des années 1950, elle entame une carrière de chanteuse de jazz et collabore avec les plus grands : Louis Armstrong, Gene Krupa ou Lionel Hampton. Sa carrière culmine dans les années 1960 et après un passage par la pop, elle devient actrice et présentatrice de télévision.

Jaye P. Morgan, Louis Armstrong, Gene Krupa and Lionel Hampton – St. Louis Blues (1958). (Meilleur album vinyle de la semaine : Jaye P Morgan (1976), un bijou de jazz-funk !).

Un retour à la chanson

En 1976, elle fait son grand retour à la chanson avec un album sobrement intitulé : « Jaye P Morgan« . Elle choisit pour cela un jeune producteur d’à peine 27 ans, qui n’a pas encore fait ses preuves à l’époque : un certain David Foster. Ce dernier s’entoure de la fine fleur des musiciens de studios de Los Angeles. Il y a là les bassistes David Hungate et Chuck Domonico, les batteurs Harvey Mason et Jeff Porcaro, les guitaristes Lee Ritenour, Jay Graydon et Ray Parker, les saxophonistes Ernie Watts et Lenny Pickett, le pianiste Bill Mays, le percussionniste Steve Forman et bien d’autres.

Jaye P. Morgan – Can’t hide love (1976). (Meilleur album vinyle de la semaine : Jaye P Morgan (1976), un bijou de jazz-funk !).

L’enregistrement a lieu aux fameux Sound City Studios, avec un judicieux mélange de compositions originales et de reprises telles que « Can’t Hide Love » d’Earth Wind and Fire ou It’s Been So Long » de Stevie Wonder. Le résultat est un chef d’œuvre de jazz-funk West Coast à se procurer de toute urgence. Pour finir, un grand merci au label WeWantSounds pour cette réédition en vinyle de très grande qualité qui date de 2019. Un joyau musical essentiel pour une discothèque idéale !

It All Goes Round · Jaye P. Morgan (1976). (Meilleur album vinyle de la semaine : Jaye P Morgan (1976), un bijou de jazz-funk !).

Le vinyle, une culture

Si vous n’avez pas encore succombé au retour du vinyle, qui n’a par ailleurs jamais disparu, il est temps de vous y mettre.

Bien plus qu’un simple objet, il séduit de plus en plus, néophytes et passionnées, par la qualité de ses pochettes, sa fidélité sonore et la richesse du son.

De plus, il permet de se réapproprier l’instant et de prendre le temps.

Tout commence par ce petit rituel, où l’on choisit son disque, puis on extrait la galette de sa pochette et de son étui en plastique. Il faut ensuite la poser sur la platine, positionner soigneusement l’aiguille, savoir apprécier son crépitement si caractéristique, s’assoir et écouter, en parcourant la jaquette.

Bien choisir sa platine

Support privilégié pour apprécier cette qualité de son si particulière, le disque vinyle nécessite de s’équiper en conséquence.

J’ai choisi pour vous avec le souci du meilleur rapport qualité prix, le système stéréo complet ULTIMA 40 KOMBO VINYL 250 de Teufel.

ULTIMA 40 KOMBO VINYL 250 de Teufel. (Meilleur album vinyle de la semaine : Jaye P. Morgan (1976), un bijou de jazz-funk !).
ULTIMA 40 KOMBO VINYL 250 de Teufel. (Meilleur album vinyle de la semaine : Jaye P. Morgan (1976), un bijou de jazz-funk !).

Soutenez-nous

Nous vous encourageons à utiliser les liens d’affiliation présents dans cette publication. Ces liens vers les produits que nous conseillons, nous permettent de nous rémunérer, moyennant une petite commission, sur les produits achetés : livres, vinyles, CD, DVD, billetterie, etc. Cela constitue la principale source de rémunération de CulturAdvisor et nous permet de continuer à vous informer sur des événements culturels passionnants et de contribuer à la mise en valeur de notre culture commune.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne écoute.

Hakim Aoudia.

Notre note
Jet Tours

Commentaires

0

Ajouter un commentaire

Fermer le menu
DESTINATIONS AGENDA COMPTE
CulturAdvisor